Benjamin Netanyahou en colère: « l’ONU est une maison de mensonges »

0
1477

Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a fait part de son total désaccord avec la résolution de l’ONU qui doit être votée ce jeud 21 décembre sur la question de Jérusalem. Le premier ministre israélien a ouvertement qualifié l’ONU de « maison de mensonges »

Benjamin Netanyahou s’attaque aux Nations-Unies. Le premier ministre israélien a en effet tenu des propos acerbes envers la plus haute institution diplmatique du monde qu’il a qualifiée de « Maison de mensonges ». Les propos du premier ministre israélien ont été tenus ce jeudi lors d’un déplacement à l’hôpital d’Assouta en Israël.

D’après Israelnationalnews, Benjamin Netanyahou réagissait ainsi au vote qui doit se tenir ce jeudi 21 décembre à l’Assemblée Générale de l’ONU sur la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale d’Israël par le président américain Donald Trump ce 6 décembre 2017.
Réagissant à ce vote, il dira: « l’Etat d’Israël rejette ce vote d’emblée, avant même qu’il ne soit approuvé ».

Et Netanyahou d’ajouter: « il a fallu 70 ans pour que les Etats-Unis reconnaissent formellement ceci et cela prendra des années aussi pour que les Nations-Unies le reconnaissent. L’attitude de beaucoup de pays envers Israël dans tous les continents est en train de changer en dehors des Nations-Unies, la maison des mensonges ».

« Trump finira pas gagner »

Face à la presse, Benjamin Netanyahoun a réitéré que Jérusalem est bel et bien la capitale d’Israël. « Jérusalem est notre capitale, nous continuerons à y construire et des ambassades de pays, dirigés par les Nations-Unies, se déplaceront vers Jérusalem. Cela arrivera », précise-t-il.

Il a profité de son discours pour remercier le président Trump, l’allié le plus important de l’Etat d’Israël. « Je voudrais remercier le président Trump et l’ambassadrice Nikki Haley pour leur position courageuse et ferme en faveur d’Israël et de la vérité. Trump finira pas gagner », prédit Netanyahou.

« Les Etats-Unis prendront des noms »

Les déclarations de Benjamin Netanyahou interviennent quelques heures après les menaces du gouvernement américain adressées à tous les pays de l’ONU qui voteraient contre la reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale de l’Etat d’Israël.

Ce mercredi 20 décembre, l’ambassadrice américaine auprès de l’ONU, Nikki Haley, a ouvertement mis en garde les pays qui soutiendraient cette résolution. « (…) Ce jeudi, il y aura un vote qui critiquera notre choix. Les Etats-Unis prendront des noms », a-t-elle écrit sur son compte twitter.

« Trump et les Etats-Unis prennent ce vote à titre personnel »

Dans une lettre adressée aux pays membres de l’ONU, elle a fait savoir que le président Trump prend ce vote très sérieusement. « Comme vous le savez, l’Assemblée Générale (de l’ONU, ndlr) prévoit de voter une résolution sur la récente décision de Trump. En votant, je veux que vous sachiez que le président Trump et les Etats-Unis prennent ce vote à titre personnel », écrit Nikki Haley.

Rappelons que ce vote qui doit se tenir ce jeudi 21 décembre à l’ONU intervient dans un contexte très tendu marqué par la récente reconnaissance de Jérusalem en tant que capitale de l’Etat d’Israël. Une décision qui a agacé les dirigeants du monde musulman qui craignent un regain de tension dans un futur proche.