Le Pakistan s’attaque à Trump : « l’histoire nous apprend à ne pas faire confiance aux Etats-Unis »

0
489

Le Pakistan a sèchement répondu aux Etats-Unis après la confirmation de l’administration Trump que le gouvernement américain a suspendu une aide militaire estimée à 255 millions de dollars destinés à ce pays pour le soutenir dans sa guerre contre le terrorisme

Rien ne va plus entre les Etats-Unis et le Pakistan. En effet, tout a commencé ce 1er janvier lorsque Donald Trump, président des Etats-Unis, s’est durement attaqué au Pakistan lui reprochant son manque d’engagement dans la lutte contre le terrorisme. Le président américain avait accusé le gouvernement pakistanais de n’avoir fourni que des mensonges.

Dans sonb twitte, Trump écrit : « les Etats-Unis ont stupidement donné au Pakistan plus de 33 millions de dollar en aide ces quinze dernières années, et il ne nous a fourni que des mensonges et de la supercherie, pensant que nos dirigeants sont des idiots. Il donne refuge aux terroristes que nous recherchons en Afghanistan, avec peu d’aide ».

« Le président est frustré de l’attitude du Pakistan »

Dans la presse américaine, on révélait que Trump était d’ailleurs sur le point de suspendre une aide de 225 millions de dollars destinés au Pakistan. Cette décision a été confirmée ce vendredi par l’administration américaine par le truchement de Heather Nauert, sa porte-parole. « Nous ne fournirons pas d’équipements militaires et des fonds au Pakistan à moins que la loi ne nous l’exige », martèle-t-elle.

CNN parle d’une aide estimée à 255 millions de dollars déduite du budget 2016. Ce vendredi, les autorités militaires américaines ont soutenu Donald Trump dans sa décision. Pour H.R McMaster, conseiller de Trump, le président est frustré. « Le président est frustré.  (…) Il est frustré de l’attitude du Pakistan car ce pays continue de fournir de l’aide à ces groupes (terroristes, ndlr) », a-t-il déclaré dans une interview accordée à Voice of America.

« Notre pays a été témoin du pire bain de sang »

Au Pakistan, la décision de Trump de couper l’aide n’a pas manqué de susciter des réactions dans la classe politique. Khawaja Asif, ministre pakistanais des Affaires étrangères, ne décolère pas. « L’histoire nous enseigne de ne pas faire confiance aveuglément aux Etats-Unis », a-t-il réagi sur twitter.

Il ajoute : « Tu nous as demandé ce qu’on a fait. Un dictateur s’est rendu. (…) Notre pays a été témoin du pire bain de sang, vous avez mené 57 800 attaques contre l’Afghanistan à partir de nos bases, à partir de nos bases vos forces se sont approvisionnées en armes et en explosifs, des milliers de nos civils et de nos soldats sont devenus des victimes de la guerre que vous avez déclarée ».