Arnaque spectaculaire : la crypto-monnaie CoinCheck perd 532 millions de dollar en quelques heures

0
644

CoinCheck, plateforme japonaise d’échanges électroniques, a été victime d’une arnaque spectaculaire. 532 millions de dollar sont partis en fumée. Ce dimanche, l’entreprise a promis de rembourser ses clients

Un piratage spectaculaire. La plateforme japonaise d’échanges électroniques CoinCheck a été victime d’une arnaque spectaculaire. Le montant global est estimé à 58 milliards de Yen, soit 532 millions de dollars. S’adressant à la presse, le co-fondateur de CoinCheck, Yusuke Otsuka, a fait savoir que son entreprise ne savait pas comment les 532 millions de dollar ont disparu.

Des mesures ont été immédiatement prises pour éviter le pire. Dans la foulée, l’entreprise a suspendu tout retrait, mis fin à tout échange de jetons, sauf en bitcoin. En marge d’une conférence, Yusuke dira : « nous savons où les fonds ont été transférés. Nous les retrouverons et si nous sommes encore en mesure de les retrouver, nous pourrions éventuellement les récupérer. Nous menons des enquêtes en ce moment ».

« La plus grosse arnaque depuis la création des devises virtuelles »

Ce dimanche, CoinCheck a promis de rembourser ses clients. Pour ce faire, l’entreprise promet de mettre la main dans sa propre capitale. Le nombre de clients victimes de l’arnaque a été dévoilé. Ils sont au nombre de 260 000, d’après le média japonais, The Japan Times. Rappelons que l’arnaque est la plus importante depuis la création des devises virtuelles.

En 2014, Mt Gox, une plateforme d’échange de Bitcoins basée à Tokyo au Japon, avait perdu environ 850 000 bitcoins. Mt Gox a récupéré plus tard 260 000 bitcoins dans un vieux portefeuille digital. L’effondrement de Mt Gox avait poussé les autorités japonaises à réguler le marché des devises virtuelles en octroyant des licences. CoinCheck est basée à Tokyo. Il a été créé en 2012.