La maire LR de Calais sur BFMTV : « je pense que Yann Moix a un besoin d’existence »

0
1842

Natacha Bouchart, maire LR de Calais, a été l’invitée de BFMTV ce dimanche 4 février 2018. Elle s’est exprimée sur la situation des migrants à Calais. Elle a aussi répondu aux accusations du journaliste Yann Moix qui déclarait, très récemment, que « Calais est la honte de la République »

Moins de trois jours après sa tribune publiée dans Le Figaro et dans laquelle elle répondait au chroniqueur Yann Moix, Natacha Bouchart, maire LR de Calais, est revenue ce dimanche sur cette affaire dans une interview exclusive accordée à la chaîne BFMTV. Sur le plateau de BFMTV, la maire LR persiste et signe. Pour elle, la violence est du côté des migrants.

Elle a aussi salué le travail des forces de l’ordre. « Tout à fait, je tiens à saluer et à rendre hommage à l’ensemble des forces de l’ordre et aussi les forces de sécurité parce qu’avec toutes les problématiques que l’on vit en permanence sous tension jour et nuit, (…) les forces de l’ordre sont exemplaires et quand elles interviennent, c’est parce qu’elles se font agresser par les migrants (…) ».

Et d’ajouter : « (…) Les forces de l’ordre interviennent pour protéger la population, mais pour protéger aussi le droit. On est en France, on a des droits. Les migrants n’ont pas à avoir plus de droits que d’autres. Et donc, très clairement, elles agissent toujours dans leur mission et elles ne sont pas là pour provoquer ces populations ».

« Ses propos sont d’une violence inouïe »

Répondant aux accusations de Yann Moix, Natacha Bouchart n’y va pas de main morte. « Je pense profondément que cette personne a un besoin d’existence, de revivre une autre vie et de se faire des moyens financiers supplémentaires (…), c’est son filon, ça c’est clair. C’est son filon personnel pour se refaire ou se taper au niveau de sa carrière », dit-elle.

Et d’ajouter : « (…) ses propos sont d’une violence inouïe. Et je ne pense même pas qu’il mesure ce qu’il est en train de dire (…). Ce qui me dérange le plus, il parle à un maire comme s’il parlait aux trente-six mille maires de France (…). Soit il est ridicule, stupide, bête…je ne sais pas, soit il est très intelligent, comme disait Laurent Ruquier hier soir (…). Je pense qu’il a une très haute opinion de lui et je ne rentrerai pas plus dans cette polémique parce que mon temps est précieux et j’ai des choses importantes à dire pour la défense du territoire ».

« J’affirme que vous êtes la honte du service public audiovisuel »

Rappelons que la maire de Calais a publié une tribune ce 1er février dans Le Figaro dénonçant les accusations de Yann Moix qui disait il y a quelques jours, après une visite à Calais, que « Calais est la honte de la République ». Dans sa tribune, Natacha Bouchart avait taclé sévèrement le chroniqueur.

« Vous ne mesurez pas les conséquences des propos que vous tenez ni celles des images totalement sorties de leur contexte, que vous diffusez. Au-delà de votre activisme, c’est l’image d’une ville qui a profondément souffert que vous vous acharnez à salir.  (…) A votre égard, Yann Moix, je ne me permettrais pas de parler de ‘honte de la République’, mais j’affirme que vous êtes la honte du service public audiovisuel », écrit-elle.

Pour regarder l’interview de Natacha Bouchart, cliquez ici : BFMTV