Harcèlement de rue : sur Europe 1, Marlène Schiappa annonce le recrutement de 10 000 policiers

0
1106

Pour lutter contre le harcèlement de rue, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat auprès du premier ministre chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes, a été l’invitée d’Europe 1 ce mercredi 21 mars. Sur le plateau d’Europe Matin, animé par Patrick Cohen, la secrétaire d’Etat a abordé un thème qui lui est très cher : le harcèlement de rue dont sont victimes de nombreuses femmes en France

Sur le plateau d’Europe Matin, la secrétaire d’Etat est claire et nette : « les viols sur mineurs de 15 ans seront jugés comme des viols et pas comme des atteintes sexuelles, ce qui était l’objectif du gouvernement ». Marlène Schiappa a également annoncé l’aggravation des peines en cas d’atteintes sexuelles sur les moins de 15 ans.

Sur ce sujet, il dira : « absolument, pour renforcer les peines, on double les peines. On passe de 5 ans à 10 ans de prison pour les atteintes sexuelles commises sur les mineurs de moins de 15 ans. Ça va avec cet article pour renforcer les sanctions et protéger mieux les enfants ». La secrétaire ajoute également que l’outrage sexuel sera dans la loi.

« Un budget de 420 millions pour mener à bien ce projet »

Sur le plateau d’Europe Matin, Marlène Schiappa annonce une mesure symbolique : le recrutement de 10 000 policiers. « Si l’espèce de ‘peur du gendarme’ peut empêcher les gens d’outrager et de harceler les femmes dans l’espace public, temps mieux », lance-t-elle. Face à Patrick Cohen, Marlène Schiappa demande à ce que les victimes puissent judiciariser les crimes sexuels dont elles ont été victimes.

A la question de savoir si elle aura le budget nécessaire pour mener ce combat, elle répond : « écoutez, sous le précédent quinquennat, il y a 22 millions exécutés chaque année et on trouvait ça formidable. Maintenant, il y a près de 30 millions et on trouve que ce n’est pas assez. Alors, moi je veux bien qu’on soit toujours exigeante. Je suis la première à l’être et à demander toujours plus. Là, on est à 420 millions en interministériel. »

Pour écouter cette émission dans son intégralité, cliquez ici : Europe 1