Arrestation de Jean-Vincent Placé en état d’ivresse : les réseaux sociaux s’enflamment

0
2660

Jean-Vincent Placé, ex secrétaire d’Etat, a été arrêté et placé en garde à vue ce jeudi 5 avril pour insultes racistes dans un bar parisien situé dans le 6ème arrondissement. Ce jeudi, l’ex secrétaire d’Etat a occupé la première place des tendances du jour sur twitter. Son arrestation a fait réagir plus de 11 mille internautes

Jean-Vincent Placé, ancien secrétaire d’Etat et président du groupe écologiste au Sénat, fait la une des médias ce jeudi 5 avril. L’homme politique a en effet été interpelé pour insultes racistes et violences dans un bar parisien. Les faits se sont déroulés aux environs de 2H00 du matin, rapportent les médias.

L’homme politique a été interpellé alors qu’il était en état d’ivresse. Néanmoins, ce jeudi, ce n’est pas son état qui a suscité une vague de réactions, mais plutôt ses propos adressés à un videur, des propos jugés « racistes ». Interrogé par RTL, le videur a rapporté des faits préoccupants.

« On n’est pas au Maghreb ici »

« Jean-Vincent Placé était accompagné d’un sénateur. Ils étaient un peu ivres », raconte Vladimir, le videur qui explique que l’ex secrétaire d’Etat avait proposé des services à une jeune fille de 18 ans. « Ils ont pris à partie trois jeunes filles de 19, 18 et 17 ans je crois. L’ex secrétaire d’Etat a proposé des services à la jeune fille de 18 ans pour savoir si c’est possible de danser avec son ami et qu’il accepterait de le payer », ajoute Vladimir.

La jeune fille était sous le choc. « Le jeune fille était choquée. Elle m’a dit :’il m’a pris pour une pute ou quoi’ », rapporte le videur qui, à ce moment, tente d’intervenir. Une intervention qui tournera très mal. « On n’est pas au Maghreb ici, je vais t’envoyer en Afrique dès le premier vol », lui lance Jean-Vincent Placé. « Il m’a raconté des conneries, c’est ignoble », s’agace Vladimir.

« Twitte s’enflamme »

L’arrestation de Jean-Vincent Placé a suscité un tollé sur les réseaux sociaux. Sur twitter, les réactions ont été légion. « Jean-Vincent Placé, placé à garde à vue cette nuit en état d’ivresse. ‘L’éco l’eau’ ferrugineuse, oui ! L’alcoolo écolo », a twitté Gilbert Collard du Front National. D’autres ont joué la carte de l’humour. « Jean-Vincent Placé en garde à vue ou Jean-Vincent Placé placé en garde à vue ? Tant de questions se bousculent ce matin », s’interrogent non sans humour l’internaute Youmni Kezzouf.

Il convient de rappeler que ce n’est pas la première fois que Jean-Vincent Placé fait parler de lui. En septembre 2017, il avait été violemment agressé aux alentours de 02 heures du matin alors qu’il se trouvait à la terrasse d’un café dans le 9ème arrondissement de Paris. L’homme politique avait été agressé pour sa luxueuse montre d’une valeur estimée à 7 000 euros.