« L’Europe appartient aux Européens » : le Dalaï Lama provoque une grosse polémique

0
332

Le Dalaï Lama, guide religieux tibétain âgé de 83 ans, fait parler de lui, à la suite des propos tenus en Suède affirmant que « l’Europe appartient aux Européens »

Mais à quoi joue le Dalaï Lama ? Le guide spirituel bouddhiste du Tibet a tenu des propos qui ont été largement médiatisés et qui ont suscité une effervescence sur les réseaux sociaux. En effet, dans une conférence qui s’est déroulée à Malmö en Suède, le guide spirituel a déclaré que « l’Europe appartient aux Européens ».

« Je pense que l’Europe appartient aux Européens », a-t-il déclaré, avant d’inviter les réfugiés à retourner chez eux pour construire leurs pays. « Accueillez-les, aidez-les, éduquez-les, mais après ils devraient développer leurs propres pays », a ajouté le guide spirituel bouddhiste.

« Les internautes réagissent »

L’information a été confirmée par le média suédois The Local qui précise que la ville de Malmö où la conférence a eu lieu est une ville qui a accueilli de nombreux migrants ces dernières années. Les propos du Dalaï Lama ont suscité une vague de réactions sur les réseaux sociaux où les réactions ont été mitigées.

Chez les gens du Rassemblement National (ex Front National), on applaudit. « La grande sagesse lucide du Dalaï Lama », a réagi Gilbert Collard, député du Rassemblement National du Gard.

Pour d’autres, le Dalaï Lama n’est rien qu’un fasciste. C’est en tout en cas ce que pense Olivier Bettati, conseiller municipal de Nice.

« Le Dalaï Lama est un fasciste »

« Je suis effondré, je m’aperçois après tant d’années que le Dalaï Lama est un fasciste, renfermé sur lui-même et véhiculant un message de haine. Ou alors, je suis intoxiqué par des fous et c’est un sage », a twitté Olivier Bettati.

Pour rappel, le Dalaï Lama, prix Nobel de Paix, est arrivé à Malmö ce mardi. Il s’est rendu en Suède pour participer au 80ème anniversaire de la Fondation Individuell Människohjälp (IM), fondation qui mène des activités caritatives. Créée en 1938 pour aider les réfugiés juifs, la Fondation assiste les réfugiés Tibétains fuyant l’oppression du régime chinois depuis 1964. D’après The Local, la dernière visite du Dalaï Lama en Suède date de 2011.