Hajj 2016 : au Nigeria, une pèlerine excrète 82 emballages de cocaïne

0
953

Une pèlerine a été contrainte à excréter 82 emballages de cocaïne. Elle a été arrêtée à l’aéroport d’Abuja par la police nigériane

Au Nigeria, une pèlerine âgée de 55 ans a été arrêtée à l’Aéroport International Nnamdi Azikiwe à Abuja. La femme a excrété quatre-vingt-deux emballages de cocaïne. Le tout pèse 931 kilogrammes. La femme a été arrêtée lors du contrôle de passagers à bord d’un vol Emirat à destination de Médine.

La femme a été identifiée. Il s’agit de Binuyo Busari Iyabo. Elle est née dans l’Etat de Kwara. Mariée et mère de trois enfants, elle vit à Lagos où elle travaille comme vendeuse de produits cosmétiques. Elle a avoué son crime et a coopéré avec les enquêteurs pour fournir plus d’informations.

Parlant de l’acte de cette femme, Mohamed Moustapha Abdallah, Président de l’Agence Nationale de Lutte contre le Trafic de Drogue, dira : « c’est un acte honteux et indigne d’une mère de famille de 55 ans qui se rend en pèlerinage et qui ingère des narcotiques. C’est très choquant et cela témoigne de son irresponsabilité de remplir sa mission de parent ».

Hajj

« On m’a offert 1 million de naira que j’ai accepté »

Le nombre total d’emballages a été confirmé par le commandant de l’Agence Nationale de Lutte contre le Trafic de Drogue. « Madame Binuyo, au cours de l’enquête, a excrété quatre-vingt-deux emballages de cocaïne qui pèsent neuf cent trente-un kilogrammes. Toutes les dispositions ont été prises pour la poursuivre en justice », dit le commandant Hamisu.

Face aux enquêteurs, la femme a tenté de justifier son acte, prétextant ne pas avoir suffisamment d’argent pour développer son business de cosmétiques. « Mon fournisseur a proposé de payer mon pèlerinage en Arabie Saoudite. C’est ainsi que j’ai été impliquée dans cette affaire. Je voulais refuser mais c’était trop tard. En outre, on m’a offert 1 million de naira que j’ai accepté. J’ai avalé les drogues à Lagos et j’ai pris un vol pour Abuja à destination de Médine et c’est là qu’on m’a attrapé », confie-t-elle.