Gabon : Ali Bongo accusé d’avoir falsifié les résultats de l’élection

0
226

La réélection d’Ali Bongo à la présidence du Gabon le 31 août continue d’être contestée, y compris parmi certains de ses plus proches collaborateurs. C’est notamment le cas de son ancien garde des Sceaux, Séraphin Moundounga, qui a démissionné du gouvernement le 6 septembre pour dénoncer le résultat des élections, avant de fuir le pays et de se réfugier en France. Dans un entretien au Journal du Dimanche, il détaille ses accusations contre Ali Bongo.  Ali Bongo n’aurait recueilli que 38% des suffrages. D’après les résultats officiels, le président du Gabon a été reconduit à son poste avec 50,66% des voix. Certains résultats ont néanmoins de quoi intriguer : dans la province du Haut-Ogooué, fief de l’ethnie dont est issu Ali Bongo, ce dernier aurait recueilli plus de 95% des voix et bénéficié d’une participation record de plus de… 99%.

PARTAGER
Article précédentAllemagne : Etat Islamique revendique un meurtre à Hambourg
Article suivantDmitri Seluk : « Pep Guardiola cherche à humilier Yaya Touré »
Cheikh Tidiane DIENG est fondateur et rédacteur en chef du site www.lecourrier-du-soir.com. Diplômé de Médias Internationaux à Paris, de Langues et Marché des Médias Européens à Dijon et de Langues étrangères (anglais et espagnol) au Sénégal, ce passionné de journalisme intervient dans des domaines aussi divers que la politique internationale, l’économie, le sport, la culture entre autres. Contact : cheikhdieng05@gmail.com