Etats-Unis : 7 jours avant la présidentielle, la guerre est déclarée entre Trump et le KKK

0
373
Republican presidential candidate, businessman Donald Trump speaks during a Republican presidential primary debate at Fox Theatre, Thursday, March 3, 2016, in Detroit. (AP Photo/Carlos Osorio)

L’équipe de campagne de Donald Trump a pris ses distance à la suite de l’annonce du journal raciste Crusader, proche du KKK, de voter pour Donald Trump lors de la présidentielle de 2016 prévue ce 8 novembre 2016

Entre Donald Trump et le KKK, la guerre est déclarée. Ce mardi, l’équipe de campagne de Donald Trump s’est démarquée de l’annonce faite par le journal officiel du mouvement raciste et suprématiste américain, KKK, de soutenir le candidat républicain lors de la présidentielle de 2016. Les déclarations de l’équipe de campagne de Trump ont été faites quelques heures seulement après l’annonce du journal.

Dans son annonce, Thomas Robb, le rédacteur en chef du journal Crusader avait écrit : « ‘Rendre l’Amérique grande encore !’, c’est un slogan qui a été utilisé plusieurs fois par Donald Trump dans sa campagne pour la présidentielle. Vous pouvez le voir sur des T-shirts, des badges, des pancartes, des casquettes…Mais, cela peut-il se produire ? L’Amérique peut-elle vraiment devenir grande encore ? On verra cela bientôt ».

Dans une interview accordée au Washington Post, Robb nie tout soutien de son journal à Donald Trump. Mais, il dira ceci : « en gros, nous aimons ses idées nationalistes et ses mots de fermer la frontière aux étrangers illégaux. Ce n’est pas un soutien parce que, comme quiconque, il y a des choses sur lesquelles nous ne sommes pas d’accord. Mais, en quelque sorte il reflète ce qui se passe dans le monde. Partout dans le monde, il y a une montée du nationalisme au moment où les nationaux réclament leur frontière ».

« La campagne de Trump parle d’une publication ‘répugnante’ »

Ce mardi, l’équipe de campagne de Donald Trump n’a pas hésité à se distancer de ce soutien tacite. « Cette publication est répugnante et son point de vue de reflète pas celui des dizaines de millions d’Américains qui se sont unis derrière une campagne », écrit l’équipe de campagne de Donald Trump. Rappelons que ce n’est pas la première fois que des mouvements racistes apportent leur soutien à l’investiture de Donald Trump.

En janvier dernier, Jared Taylor, éditeur du magazine raciste intitulé American Renaissance, avait également appelé les électeurs inscrits à Iowa de voter pour Donald Trump. Un mois plus tard, un autre membre du KKK, David Duke, appelle à voter Trump. Interrogé par la CNN sur le soutien de David Duke, Trump fait semblant de ne pas connaître la personne en question. « Pouvez-vous comprendre que je ne connais rien de David Duke ? », avait-il demandé Trump au journaliste.