Turquie : 9 journalistes arrêtés

0
216

Neuf membres de la direction et de la rédaction du quotidien turc d’opposition Cumhuriyet (en turc, « République ») ont été placés en détention préventive dans l’attente de leur jugement samedi 5 novembre, ont rapporté la chaîne de télévision NTV et l’agence Dogan. Les autorités turques les accusent de délits commis au nom des séparatistes kurdes et du réseau du prédicateur Fethullah Gülen, qu’Ankara considère comme l’instigateur du coup d’Etat manqué du 15 juillet. Treize salariés du journal avaient été arrêtés lundi, dont son rédacteur en chef Murat Sabuncu, l’éditorialiste Kadri Gürsel ou le dessinateur Musa Kart. Deux d’entre eux, le comptable en chef et l’ancien comptable en chef du journal, ont été relâchés. Deux autres, les éditorialistes Hikmet Cetinkaya et Aydin Engin, ont été relâchés sous contrôle judiciaire en raison de leur âge et de problèmes de santé. L’exécutif gouverne par décrets depuis l’imposition de l’état d’urgence le 20 juillet. Ceux publiés samedi 29 octobre, ont signé la fin de l’élection des recteurs d’université (dorénavant nommés par le président) et posé de nouvelles entraves à l’exercice du métier d’avocat.