Etats-Unis : le camp de Donald Trump menace déjà de traduire Hillary Clinton en justice

0
308

Le directeur de campagne de Donald Trump a fait savoir ce mercredi 9 novembre, quelques heures après la victoire de Donald Trump à la présidentielle, que le nouveau président des Etats-Unis envisage de traduire Hillary Clinton en justice. Une promesse que Trump avait formulée lors de sa campagne présidentielle

La victoire à peine en poche, le camp de Donald Trump soulève les questions sensibles. Dans une interview accordée à MSNBC, le directeur de campagne de Donald Trump n’exclut pas l’hypothèse qu’Hillary Clinton soit jugée. Le directeur de campagne a ajouté que la discussion sur ce sujet arrivera « au moment opportun ».

Selon Conway Kellyane, directeur de campagne du 45ème président des Etats-Unis, Donald Trump et son colistier, Mike Pence, « cherchent pour le moment à unifier le pays ». Il ajoutera : « mais nous n’avons pas encore discuté sur ce sujet et je pense que cela viendra le moment venu ».

Dans une autre interview accordée à ABC, Conway Kellyane a précisé que Donald Trump n’a pas soulevé cette question avec Hillary Clinton avec qui il s’est entretenu au téléphone après l’annonce de sa victoire. Il est important de rappeler que Donald Trump, durant sa campagne, avait promis qu’en cas de victoire, il traînerait Hillary Clinton devant un juge pour enquêter sur sa situation.

« Il n’y a jamais eu autant de mensonges, autant de déception »

« Si je gagne, je donnerai l’ordre à mon procureur général de nommer un juge spécial pour ouvrir une enquête sur sa situation parce qu’il n’y a jamais eu autant de mensonges, autant de déception », avait fait savoir Donald Trump lors du débat pour la présidentielle du 10 octobre dernier.

Donald Trump avait aussi demandé qu’Hillary Clinton présente ses excuses pour avoir supprimé « 33 000 mails ». Il avait menacé de l’envoyer en prison en cas de victoire. Rappelons que le FBI avait ouvert une enquête sur les emails d’Hillary Clinton lorsqu’elle était Secrétaire d’Etat américain. Après plusieurs mois d’enquête, le FBI a finalement décidé ce 7 novembre 2016 de classer le dossier.