Un ministre du Sahara Occidental attaque le Maroc et le traite de « puissance occupante »

4
1460

Dans une conférence de presse tenue dans les locaux de l’Union Africaine ce jeudi 10 novembre, le ministre sahraoui des Affaires étrangères n’a pas été tendre avec le Maroc qu’il a accusé de ne pas respecter les frontières du Sahara Occidental. Il a aussi traité le Maroc de « puissance occupante »

Mohamed Salam Ould Salek, ministre sahraoui des Affaires étrangères, s’est durement attaqué au Maroc. Dans une conférence de presse au siège de l’Union Africaine, il affirme que le Maroc est le seul pays africain qui ne respecte pas les frontières du Sahara Occidental, internationalement reconnues.

Pour le ministre sahraoui, le Maroc ne mérite pas d’être membre de l’Union Africaine. Mohamed Salam Ould Salek va plus loin, ajoutant que le Maroc est le seul pays de l’Union Africaine qui viole les principes de l’Union Africaine concernant le respect des frontières existant au moment de l’indépendance des nations inscrits dans le paragraphe 4 de la Constitution.

« Le Maroc refuse de reconnaître l’unité territoriale du Sahara Occidental »

Il dira : « le Maroc est le seul pays africain qui occupe une grande partie de la République Arabe Démocrate Sahraouie (RASD), un membre fondateur de l’Union Africaine. Le Maroc refuse de reconnaître l’unité territoriale du Sahara Occidental malgré la décision de la Cour Internationale de Justice émise en 1975, la décision de l’avocat des Nations-Unies publiée en 2002, la décision de l’avocat de l’Union Africaine publiée en 2015 et le jugement de la Cour Européenne de Justice en 2015 ».

Mohamed Salam Ould Salek poursuit : « toutes ces décisions et tous ces jugements délégitiment toute allégation de souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental ». Le ministre continue : « la demande du Maroc est un cas particulier et en conséquence mérite un traitement spécial et différent de la part des organes de l’Union Africaine parce que c’est une puissance occupante ».

Il est important de souligner que les propos du ministre sahraoui interviennent dans un contexte particulier, où le Maroc tente de « reprendre sa place naturelle au sein de l’Union Africaine », tel que l’avait déclaré Mohamed VI lors de sa récente visite au Sénégal. Le Maroc avait quitté l’Union Africaine en 1984 protestant contre la décision de l’Union d’intégrer le Sahara Occidental en tant que membre de l’organisation.

4 Commentaires

  1. Nous les Algériens, nous nous sommes engagés à soutenir toutes les causes perdues et à engraisser toutes les ONG mercantiles jusqu’au dernier baril de pétrole. Toutes les causes, sauf celles de notre propre population !
    Nous les Algériens, nous avons réussi la performance unique de dilapider tout l’argent du pétrole, et l’exploit rare de maintenir notre grand pays dans le giron des pays sous développés, mal dirigés, mal fagotés, arriérés et cons.
    Nous les Algériens, nous n’aurons de repos et de satisfaction que le jour où nous irons avec notre fierté de sous développés inculte et miséreux, quémander l’aumône de l’occident.
    Car, Nous les Algériens, nous avons le rare privilège de vivre la tête haute sous le joug d’un régime d’imposteurs patentés capable d’élire à la Présidence de la République le personnage politique de leur seul choix, qu’il soit valide, sur un fauteuil roulant ou même dans un cercueil ! Et en cela, nous faisons partie d’une majorité de peuples sans libre-arbitre, soumis, qu’on abreuve de génération en génération, de bêtises et d’âneries.

  2. Bonjour Jamal
    Dans ton texte tu as employé 4 fois nous les Algerien ce qui prouve que tu n’est pas Algerien mais bien un sujet de sa majesté mimi 6, vous les marocains vous avancez toujours masqué car vous savez bien que vous défendez une cause perdu d’avance et si tu nous parlait de ce qui se passe au pays de ton roi (misère sociale, hogra , viol ,homosexualité ,assassinats,trafic de drogues et sous développement social et des esprits de tout le maroc par sa majesté et ses conseillers judéo-chrétiens , et après vous mettez tout sur le dos du voisin de l’ouest.

  3. soit !!! vous chatouillez notre égo ……merci l’Algeropolisario…… alors ,dans toute l’Histoire de l’humanité ce sont les pays puissants qui colonisent ……vous n’avez rien pu faire sauf le blabla et jeter des milliards de petrodollars pour que la presse , les lobbies ,les ONG fassent ce que vous êtiez et êtes et serez incapables de faire … en l’occurence prouver et convaincre leur gouvernants et l’ONU et le conseil de sécurité ,que le Maroc colonisent le SAHARAMAROCAIN.

  4. ce Lillia n’est pas algérien car les vrais reconnaissent que leur régime corromppu et corrompant a réculé le pays de pluieurs décennies au point d’être devancé par le Burkina Faso. Quant au Maroc et son Souverain, n’ont pas de temps à perdre à répondre au xdivagations et aux basseses des algériens et leur caporaux. Le Maroc a consacré son temps au dévellopement du pays, le Roi ne dort que rarement dans son palais à Rabat. Il passé 16 ans de son règne à sillonner le pays et l’Afrique à la recherche de marchés et d’opportunités d’investissement. Pendant tout ce temps, Boutef et ses 200 voleurs n’ont cessé de gonfler leurs comptes dans els banques Suisses et dans les paradis fiscaux; Tuote al différence est là. Palabrer avec vous est pure perte de temps. Nous n’en avons pas, nous, qui avons ouverts des milelirs de chantier. Nous militons pour offrir un meilleur cadre de vie et pour alléger le chômage qui constitue encore un lourd fardeau. Nous reconnaissons nos tares et nous travaillons d’arrache-pied pour le soulager. Au moment où nos réserves de changes ont atteint tous les records, l’Algérie frappe à la porte du FMI pour contracter des fonds qui seront destinés à acheter la paix sociale au lieu de l’investissement créateur de richesses. Toute la différence est là. Quant au Polisario, continuez de l’entretenir par l’argent du peuple, il sera chassé inéluctablement de l’Union Africaine. Juste le temps que le Maroc reprenne son siège dans les trois à venir. Le Maroc n’ira plaider sa cause territoriale car ce dossier est clos depius fort longtemps avec la bénédiction des grandes puissances qui continuent d’exploiter ce dossier pour arnaquer les caporaux d’Alger.