Immigration et Islam : « la victoire de Trump est l’émergence d’un nouveau monde », dit Marine Le Pen

0
417

Marine Le Pen, chef de file du Front National, a accordé une interview exclusive à la chaîne britannique BBC. Elle s’est prononcée sur la victoire de Trump et sur la question de l’immigration entre autres

Cinq jours après la victoire de Donald Trump à la présidentielle américaine face à Hillary Clinton, Marine Le Pen accorde une interview exclusive à la BBC dans laquelle elle affirme que la victoire du milliardaire américain augmentait ses chances de devenir présidente de la France un jour.

Elle dira : « clairement, la victoire de Donald Trump est une pierre en réalité supplémentaire dans l’émergence d’un nouveau monde qui a vocation à remplacer un ancien. Il est évident qu’il faut mettre cette victoire en perspective avec le refus des Français à la Constitution européenne, évidemment à la décision du Brexit mais aussi à l’émergence de mouvements attachés à la nation, mouvements patriotes en Europe ».

« Il a rendu possible ce qui était présenté comme totalement impossible »

Marine Le Pen ajoute : « toutes ces élections sont presque des référendums contre cette mondialisation sauvage qui nous a été imposée, qui a été imposée aux peuples, qui aujourd’hui montre très clairement ses limites ». A la question du journaliste de savoir si la victoire de Trump rendait possible sa victoire en France, Marine Le Pen rétorque.

« Écoutez, en tout cas, il a rendu possible ce qui était présenté comme totalement impossible. Donc, c’est la victoire surtout des peuples contre les élites. On espère qu’en France aussi le peuple puisse renverser un peu la table autour de laquelle les élites se partagent ce qui devrait revenir aux Français. Donc, c’est un peu cela qui sera la vraie question de l’élection présidentielle ».

« Arrêtez, il y en a assez »

Et Marine Le Pen de se poser une série de questions : « Cette élection présidentielle va mettre en place des grands choix de civilisation. Est-ce qu’on veut une société multiculturelle à l’anglo-saxonne où le fondamentalisme avance, où on est confronté à des revendications religieuses extrêmement importantes ? Est-ce qu’on veut une nation indépendante, c’est-à-dire un peuple qui est capable encore de décider de son destin ? Ou est-ce qu’on accepte d’être une région administrée par les technocrates de l’Union Européenne ? ».

Dans son interview, la dame de fer du Front National est revenue sur les relations entre l’Europe et la Russie. Marine Le Pen ne trouve aucune raison à craindre la Russie. Elle dira même : « la Russie est un pays européen, et donc on ferait mieux, si on veut une Europe forte, de négocier avec la Russie ». Elle a loué le « protectionnisme » de Vladimir Poutine, un homme qui, selon elle, « prend en compte les intérêts de son propre pays, en défendant son identité ».

Sur la question de l’immigration, la réponse de Marine Le Pen est claire et précise : « nous n’accueillerons plus personne. Arrêtez, il y en a assez ». Sur ses relations avec les musulmans de France, Marine Le Pen dit qu’elle « ne juge pas les gens par rapport à leur religion » mais appelle l’Etat à « agir en adéquation » si les gens refusaient « de respecter nos codes, nos valeurs et nos modes de vies français ».