Nigeria : 200 menacés de mort par la famille

0
262

Jusqu’à 200 enfants âgés de moins de 5 ans risquent de mourir de faim chaque jour dans le nord-est du Nigeria, épicentre des violences du groupe djihadiste Boko Haram. Ces estimations révélées lundi émanent de l’ONG Save the Children. « Les nouveaux chiffres recueillis par Save The Children révèlent que la moitié des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition aigüe », réfugiés dans les districts du nord-est du Nigeria où l’ONG peut travailler « Les chiffres pourraient être pires dans les régions qui sont toujours inaccessibles à cause de l’insécurité », a annoncé l’ONG dans un communiqué. Cette dernière calcule que « 200 enfants pourraient être en train de mourir de faim chaque jour », notamment parmi les 2,6 millions de déplacés du conflit. Ben Foot, directeur de Save the Children au Nigeria, a visité un centre de santé dans la périphérie de Maiduguri, capitale de l’Etat du Borno (nord). Quelque 1,5 million de personnes y ont trouvé refuge, suite au conflit entre l’armée et le groupe Boko Haram.