Ayatollah Ali Khamenei : « Israël n’existera plus d’ici 25 ans si le combat continue »

0
1143

L’Ayatollah Ali Khamenei menace Israël de disparition si le combat pour la cause palestinienne continue. Ses déclarations ont été faites ce mercredi 14 décembre 2016 lors d’une rencontre avec le chef du mouvement djihadiste islamique palestinien

Les relations entre Israël et l’Iran n’ont jamais été aussi houleuses. Ce mercredi, l’Ayatollah Ali Khamenei, guide de la république islamique d’Iran, a fait des déclarations tonitruantes lors sa rencontre avec Ramadan Abdoullah Shalah, chef du mouvement djihadiste islamique palestinien. Il affirme, d’après IranianTimes, qu’Israël pourrait ne plus exister d’ici 25 ans.

S’adressant à son interlocuteur, Ali Khamenei dira : « comme nous l’avions dit avant, le régime sioniste cessera d’exister dans 25 ans s’il y a un combat collectif et uni de la part de la Palestine et des Musulmans contre les Sionistes ». Saluant la résistance palestinienne, Ali Khamenei ajoute que le seul moyen de « libérer la terre sainte d’Al-Quds passe par le combat et la résistance ».

« La Palestine est une question prioritaire dans le monde musulman »

Dans son interview, l’Ayatollah n’a pas manqué de s’attaquer à l’Etat hébreux qu’il accuse de créer des crises tout le temps pour que la question palestinienne tombe dans l’oubli. Dans son discours, le guide suprême qualifie les Etats-Unis de « grande puissance arrogante » et de « Grand Satan ». Il accuse ouvertement Washington d’être derrière les problèmes de la région.

Le guide suprême iranien a réitéré l’engagement de son pays pour la cause palestinienne. Pour ce, il dira : « malgré notre implication dans plusieurs questions régionales, la République Islamique a toujours déclaré explicitement que la Palestine est une question prioritaire dans le monde musulman ».

« Nous ne sommes pas un lapin, nous sommes un tigre »

Les déclarations d’Ali Khamenei interviennent au moment où le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, est en visite à Kazakhstan. L’ombre de la République Islamique d’Iran a bien plané à Astana, dans la capitale du Kazakhstan. Netanyahou a en effet demandé à son homologue, Nursultan Nazarbayev, de transmettre un message à Hassan Rohani, président de l’Iran, qui devrait effectuer une visite officielle dans ce pays d’Asie Centrale.

« Demandez-lui pourquoi l’Iran continue à nous menacer de disparition. Ne comprenez-vous pas : nous ne sommes pas un lapin, nous sommes un tigre ». Tel est le message de Netanyahou à l’Iran. Le premier ministre israélien ajoutera : « si l’Iran attaque Israël, il se mettra en danger ». Reste à voir comment la République Islamique d’Iran réagira à ce message.