Egypte : le terroriste Adel Habara exécuté, Etat Islamique promet « un volcan de Jihad »

0
609

Le groupe Etat Islamique (EI) a promis « un volcan de Jihad » à l’Egypte après l’exécution d’un de ses plus importants membres ce jeudi 15 décembre 2016 au matin

Etat Islamique déclare la guerre à l’Egypte. Tout a commencé avec l’exécution d’Adel Habara, un de ses plus importants membres basé dans le Sinaï. Adel Habara, exécuté ce jeudi matin, était en effet accusé d’avoir perpétré des attentats terroristes qui ont coûté la vie à des dizaines de soldats égyptiens.

Ce mercredi, 24 heures avant son exécution, le président égyptien, Abdel-Fattah Al-Sisi, avait lui-même ratifié le décret qui autorise son exécution. La Cour suprême égyptienne avait en effet maintenu sa condamnation de mort contre le terroriste accusé d’avoir tué un policier égyptien en 2012.

« Tu auras réactivé un volcan de Jihad dans tout le pays »

Adel Habara avait fait appel concernant une autre peine de mort contre lui pour avoir préparé l’exécution de 25 soldats dans une embuscade qui a eu lieu en août 2013, connue sous le nom de « Massacre du Second Rafah ». D’après le média égyptien Ahram.org, Adel Habara a été exécuté ce jeudi matin.

Mais déjà, son exécution par les autorités égyptiennes risque de provoquer une montée de la violence. Le groupe Etat Islamique, sous les ordres duquel travaillait le terroriste égyptien, avait en effet promis de venger la mort d’un de ses plus importants militants présents sur le sol égyptien si ce dernier venait à être exécuté.

Dans un message anonyme adressé au président égyptien Al-Sisi, Etat Islamique déclare : « au tyran Sissi, si tu oses exécuter Sheikh Adel Habara, alors par DIEU tu auras réactivé un volcan de Jihad dans tout le pays et ouvert les portes de l’enfer pour tes soldats, tes chiens et tes institutions ».

« 25 morts dans un attentat contre des églises coptes »

Pour le moment, aucune réaction n’a été faite par les autorités égyptiennes concernant ces menaces. Il convient de souligner que le groupe islamique a toujours pris pour cible les forces de sécurité égyptiennes basées dans le Sinaï, une zone stratégique située dans la frontière avec Israël, le Gaza et le Canal de Suez. Le groupe a aussi mené des attaques meurtrières au Caire.

Ce dimanche, un attentat meurtrier, revendiqué par Etat Islamique, avait visé deux églises coptes (Eglise Saint-Pierre et Eglise Saint-Paul) de Caire, faisant au moins 25 morts et plus de 49 blessés. L’explosion avait causé plusieurs dégâts matériels dans plusieurs endroits de l’église. Le gouvernement égyptien avait décrété trois jours de deuil national.