Résolution à l’ONU sur les colonies juives : l’opposition israélienne en guerre contre Netanyahou

0
1231

72 heures après le vote de l’ONU pour mettre fin à la colonisation juive en « territoire palestinien occupé », la classe politique israélienne est totalement divisée. L’opposition s’attaque violemment à Netanyahou et critique sa politique étrangère

72 heures après le vote de la résolution 2334 de l’ONU sur la colonisation juive en « territoire palestinien occupé », la tension est loin de s’apaiser en Israël. Pourtant, Benjamin Netanyahou, actuel premier ministre, avait rappelé douze de ses ambassadeurs qui servent dans des pays ayant voté en faveur de la résolution.

Mais, cette mesure n’a pas suffi à calmer les ardeurs. Ce lundi, l’opposition israélienne s’est acharnée sur son premier ministre critiquant sévèrement sa politique étrangère. « Le premier ministre se vantait de nos relations étrangères et maintenant ce que nous voyons est un effondrement total de la politique étrangère d’Israël », critique Yitzhak Herzog, vice-président du parti sioniste, le plus grand parti de l’opposition.

« L’opposition charge sévèrement Netanyahou »

Herzog a appelé Yair Lapid, chef de file du parti Yesh Atid et Moshe Kahlon, ministre des Finances du parti Kulanu à se joindre à son mouvement pour « stopper Netanyahou avant qu’il ne soit trop tard ». Herzog dénonce l’arrogance de Netanyahou et estime que la résolution aurait pu être évitée.

« L’euphorie, l’arrogance et la vantardise ont bouché les oreilles de Netanyahou. Cette horrible résolution du Conseil de Sécurité de l’ONU aurait pu être évitée. Nous aurions pu travailler ensemble avec les Etats-Unis dans une démarche politique et en ce moment ils auraient pu mettre leur véto à cette résolution », dit Herzog.

« Netanyahou est en train de mettre en danger le Mur des Lamentations »

Il s’attaque violemment à Netanyahou qu’il accuse de mettre en danger le Mur des Lamentations. « Rabin a libéré le Mur des Lamentations et Netanyahou est en train de le mettre en danger. Les parachutistes ont libéré le Mur des Lamentations et Netanyahou est en train de l’offrir à d’autres personnes. Rabin a uni Jérusalem et Bibi est en train de laisser tomber Jérusalem pour sauver Amona ».

Yair Lapid s’est aussi exprimé sur la résolution de l’ONU. Il s’indigne de la politique de Netanyahou et parle d’ « hystérie ». « Ceci n’est pas une politique, c’est une hystérie. Nous avons suffisamment de détracteurs qui veulent nous isoler, il n’y a aucune raison de nous isoler », martèle Yair Lapid.

« Une version moderne de l’affaire Dreyfus »

Le vote de cette résolution intervient à quelques mois d’un sommet historique organisé à Paris pour relancer le processus de paix israélo-palestinien. Mais, la décision de la France de voter en faveur de cette résolution risque de mettre en danger toute chance de voir la tenue d’un sommet dans la capitale française.

Réagissant à ce sommet que compte organiser le gouvernement de François Hollande, Avigdor Lieberman, ministre israélien de la Défense, a tenu des propos scandaleux. « Ce qui se prépare à Paris est une version moderne de l’affaire Dreyfus. Cette fois, tout le peuple d’Israël et tout l’Etat d’Israël seront au banc des accusés », dénonce-t-il.

Pour rappel, l’affaire Dreyfus est un procès qui a été ouvert au 19ème siècle dans lequel un soldat juif français a été accusé de trahison. Beaucoup avaient dénoncé un procès antisémite.