Guerre diplomatique : Poutine refuse de sanctionner les Etats-Unis, Donald Trump applaudit

0
1014

Vladimir Poutine a réagi ce samedi 31 décembre 2016 par rapport aux sanctions prises par l’administration Obama d’expulser 35 diplomates américains des Etats-Unis. Poutine décide de ne pas sanctionner les Etats-Unis, Donald Trump le félicite

48 heures après la décision de Barack Obama d’expulser 35 diplomates russes des Etats-Unis, Vladimir Poutine, président de la Russie, a tout bonnement décidé de ne pas poursuivre le bras de fer avec Washington. Le président russe a ainsi décidé de ne pas recourir à des représailles contre les Etats-Unis.

Réagissant sur cette affaire, le président russe dit regretter que Barack Obama finisse son mandat « d’une telle façon ». Vladimir Poutine fait preuve de diplomate jusqu’au bout. Contre toute attente, il a félicité Barack Obama avant de souhaiter une joyeuse année à son administration.

« Bien joué Vladimir Poutine » 

Un fait marquant dans cette affaire a été la réaction de Donald Trump, qui succédera à Barack Obama le 20 janvier 2017. Trump n’a pas hésité à féliciter Poutine pour sa décision. Sur son compte Twitter, le nouveau président américain écrit : « bien joué Vladimir Poutine. J’ai toujours su qu’il était très intelligent ».

La réaction de Donald Trump a immédiatement suscité des commentaires au sein de la classe politique américaine. Certains estiment que sa volonté de se rapprocher de la Russie ne changera pas la donne. C’est du moins l’avis de Bob Menendez, membre du comité des Relations Extérieures du Sénat.

« Trump peut dire toutes les belles choses qu’il veut, mais cela ne va pas changer les efforts de Vladimir Poutine d’avoir une grande Russie », souligne Bob Menendez. Ce dernier ajoutera : « il se tournera vers le Sénat qui reste très déterminé à poursuivre ses idées et pourrait agir sans dépendre du pouvoir exécutif ».

« Un double-jeu de la part de Poutine ? »

Michael McFaul, ex ambassadeur des Etats-Unis en Russie, a quant à lui dénoncé l’attitude de l’homme fort de Kremlin. « Il pense qu’il pourra, avec Trump, poursuivre d’importants objectifs, alors pourquoi Poutine mélange-t-il tout ? Pour Poutine, les objectifs sont clairs : obtenir la levée des sanctions, faire accepter Trump tout ce qu’il fait en Syrie et le rêve de ses rêves  (la reconnaissance de la Crimée) », explique le diplomate.

Pour rappel, Obama a ordonné l’expulsion de 35 diplomates russes ce jeudi 29 décembre 2016 pour protester contre une probable ingérence de la Russie dans les élections américaines de novembre 2016 qui ont été remportées par Trump. Les Etats-Unis considèrent en effet que la Russie a piraté les élections en faveur de Donald Trump. Mais jusque-là, ils n’ont fourni aucune preuve concrète.