Présidentielle : en manque de fonds, Marine Le Pen emprunte 6 millions d’euros à son père

3
3969

Le Front National a confirmé ce samedi 31 décembre 2016 que Jean-Marie Le Pen a finalement accepté de prêter 6 millions d’euros à Marine Le Pen pour pouvoir financer sa campagne présidentielle de 2017, après le refus des banques de prêter de l’argent à ce parti d’extrême-droite

Marine Le Pen tire-t-elle le diable par la queue ? Après le refus des banques de lui prêter de l’argent, le chef de file du Front National a finalement accepté de se tourner vers son père, Jean-Marie Le Pen qui lui prêtera 6 millions d’euros. L’information émane du journal français, Leparisien.fr.

D’après Leparisien.fr qui cite l’entourage de Marine Le Pen, « un accord constructif a été trouvé ». L’information a été confirmée par le directeur de campagne David Rachline qui précise que l’ « accord date d’il y a plusieurs mois ». « Il n’y a rien de nouveau sous le soleil. Cet accord date d’il y a plusieurs mois », a-t-il souligné.

« Les banques françaises ne jouent pas le jeu de la démocratie »

Il convient de rappeler que les banques françaises avaient catégoriquement refusé de prêter de l’argent au Front National pour les campagnes de 2017. Le refus des banques avait suscité l’indignation de l’équipe de campagne du FN. « Nous cherchons un prêt des banques françaises ou européennes depuis des mois et jusqu’ici nous n’avons pas trouvé le prêt suffisant pour mener des campagnes législatives et présidentielles », avait noté Nicolas Bay, Secrétaire-Général du FN.

Nicolas Bay s’était indigné de cette situation et avait parlé de « scandale ». « C’est un vrai scandale que les banques françaises ne jouent pas le jeu de la démocratie. Il y a des candidats qui ont une garantie plus basse que celle de Marine Le Pen et ils ont obtenu un prêt. Ceci pose un vrai problème de discrimination basée sur une opinion politique », avait-il dénoncé.

« 20 millions d’euros »

Il est important de souligner que le Front National est dans le collimateur de la justice française depuis 2014, date à laquelle les autorités françaises avaient fait état d’un financement de 9 millions d’euros reçu par le FN d’une banque russe basée à la République Tchèque. La banque aurait des liens très étroits avec le Kremlin.

Mais, une telle situation n’a pas servi d’avertissement au Front National qui n’avait écarté aucune possibilité pour obtenir des fonds. « Nous n’écartons rien au stade actuel. Si nous sommes obligés d’aller chercher des prêts à l’étranger, c’est parce que les banques françaises ne jouent pas le jeu et c’est un grave problème », avait fait savoir Nicolas Bay. Rappelons que le Front National a besoin de 20 millions d’euros pour financer sa campagne de 2017.

3 Commentaires

  1. PAUVRE 59JEANNOT ! quelle belle opinion qui ne fait que reprendre les thèses officielles qui depuis 1972 ont tout fait pour « éliminer le FN ». LES BANQUES SONT A LA BOTTE DU POUVOIR EN PLACE . C EST LA SEULE ET UNIQUE RAISON DE LEUR REFUS ! ET POURTANT LES PLUS DE 2000 MILLIARDS DE DETTE DE L ETAT CE SONT BIEN CES FORMIDABLES DEMOCRATES REPUBLICAINS EXCELLENTS QUI LES ONT MIS SUR LE DOS DES CITOYENS … LE SEUL TRUST POLITICO-BANCAIRE EST CELUI QUI GOUVERNE DEPUIS LA MORT de DE GAULLE ,ACCEPTE DE FINANCER TOUS LES GOUVERNEMENTS QUI POURTANT ONT FAIT PLUSIEURS FOIS LA PREUVE DE LEUR INCAPACITE EN MATIERE BUDGETAIRE ! MAIS IL Y A ENCORE DES GENS COMME VOUS POUR SE PAIRE EMPAPAHUTER PAR LES UMPS ET ALLIES … ET OSER FAIRE PREUVE DE LEUR MANQUE TOTAL DE RAISONNEMENT PERSONNEL ET ECONOMIQUE ! LE SEUL TRUST QUI NOUS A MIS DANS LA MOUISE,C EST CELUI QUE VOUS DEFENDEZ MAIS SANS ELEMENTS
    ECONOMIQUES ACCEPTABLES ! LE MOINDRE CHEF DE SERVICE QUI ANNEE PAR ANNEE OSERAIT DE
    PRESENTER DE TELS RESULTATS SERAIT VIRE ! VOUS, VOUS LES REELIESEZ : PAS TRES LOGIQUE ,VOTRE RAISONNEMENT …