Transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem : Kerry prédit une « explosion de la région »

0
1552

John Kerry, Secrétaire d’Etat américain, a mis en garde ce samedi 7 janvier 2017 contre un éventuel transfert de l’ambassade des Etats-Unis en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Le Secrétaire d’Etat américain estime en effet que ce serait « une explosion totale de la région »

John Kerry, Secrétaire d’Etat américain, s’est exprimé sur le projet de l’administration Trump de transférer la capitale américaine en Israël de Tel Aviv à Jérusalem. Pour ce dernier, le transfert de l’ambassade à Jérusalem provoquerait « une explosion totale de la région, non pas seulement en Cisjordanie, mais à l’intérieur même d’Israël et partout dans la région ».

Dans une interview accordée au CBS News, John Kerry rétorque : « si tout d’un coup, Jérusalem était déclaré lieu de l’emplacement de notre ambassade qui est régie par des questions de souveraineté et de droit qui seraient affectées par cette décision et par l’accord des Etats-Unis à cette décision, cela aurait des impacts profonds sur l’engagement de la Jordanie et de l’Egypte à coopérer avec Israël comme ils le font aujourd’hui ».

« On ne peut pas créer un seul Etat avec plus de non-Juifs que de Juifs »

En s’adressant à la presse, John Kerry est également revenu sur l’importance d’aboutir à une solution à deux Etats dans le conflit israélo-palestinien. Pour le Secrétaire d’Etat américain, ce serait extrêmement dangereux de créer un seul Etat juif. « Je pense que ce serait extrêmement dangereux pour Israël, notre ami », dit Kerry.

Il ajoute : « la simple réalité est que l’on ne peut pas créer un seul Etat avec plus de non-Juifs que de Juifs et rester une démocratie ou un Etat juif. C’est impossible. On ne peut pas faire cela », avertit-il. Il convient de rappeler que John Kerry s’est récemment exprimé sur le conflit israélo-palestinien.

« Le transfert de l’ambassade à Jérusalem, une décision cruciale pour Israël »

Dans un discours prononcé ce 28 décembre 2016, soit quelques jours après la résolution de l’ONU, John Kerry avait sévèrement critiqué la politique de colonisation de l’Etat d’Israël, allant même jusqu’à qualifier le gouvernement de Benjamin Netanyahou de gouvernement « le plus extrême-droite de l’histoire d’Israël ».

Reste à savoir si l’administration Trump répondra aux critiques du Secrétaire d’Etat américain. Rappelons que le transfert de l’ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem demeure une décision politique « prioritaire » pour l’administration Trump et le parti républicain américain. Ce jeudi, trois Sénateurs ont soumis un projet de loi pour obtenir l’approbation du Sénat sur ce transfert.