Exclusive : Israël accusé d’avoir frappé une base militaire syrienne à Damas vers 00H25

0
1103

La Syrie accuse Israël d’avoir frappé la base militaire de Mezzah, située à Damas. D’après les autorités de l’armée syrienne, les frappes ont eu lieu ce vendredi 13 janvier 2017 juste après minuit. Pour le moment, aucune réaction de l’armée israélienne

La Syrie a pointé du doigt Israël après une série des frappes aériennes qui ont visé l’aéroport militaire de Mezzah, dans la capitale syrienne. D’après l’agence d’information syrienne, Sana, les frappes aériennes se sont produites peu après minuit. L’agence cite une source militaire qui fait état de plusieurs missiles lancés depuis le Lac de Tibériade.

La source précise que les missiles, qui ont atterri aux environs de 00H25, ont provoqué le feu. La source militaire ajoute que les frappes militaires sont menées par Israël dans sa tentative de « redresser le moral des rebelles ». Les médias ont rapporté que les explosions se sont fait entendre à Damas, dans la capitale syrienne.

« Une attaque flagrante »

Pour le moment, l’on ne sait pas encore si les frappes ont fait des victimes. L’on affirme toutefois dans la presse que ce n’est pas la première fois que cette base militaire syrienne est prise pour cible. Il y a un mois, la base militaire de Mezzah aurait été frappée par l’armée israélienne depuis le Golan.

L’agence syrienne a en effet confirmé que cette base militaire a été touchée le 7 décembre 2016 par des missiles sol-sol. L’agence ajoute par contre que les frappes ont été menées depuis le territoire palestinien occupé de Tall Abou al-Nada, situé en Cisjordanie occupée. Les missiles avaient frappé l’aéroport avant de provoquer le feu.

Ce vendredi, la Syrie a dénoncé une « attaque flagrante » et a mis en garde Israël contre d’éventuelles répercussions. Le commandant général de l’Armée et des Forces Armées syriennes a également promis de continuer sa guerre contre le « terrorisme jusqu’à son élimination et jusqu’à ce que les bras qui le soutiennent soient carrément coupés ». Pour le moment, aucun réaction de l’armée israélienne.

« L’ingérence d’Israël dans la guerre en Syrie au cœur du sujet »

Il est important de souligner que la base militaire de Mezzah est un important point de passage des armes utilisées par l’armée syrienne pour combattre les groupes terroristes. L’aéroport a depuis été utilisé pour lancer des tirs d’artilleries contre des zones tenues par les rebelles dans les alentours de Damas. Beaucoup de ces zones ont été libérées.

Ce n’est pas la première fois que la question de l’ingérence d’Israël dans la guerre en Syrie est soulevée. Le 30 novembre 2016, la télévision d’Etat syrienne avait fait état d’attaques menées par l’armée israélienne à l’aube. Les frappes avaient visé des quartiers de Damas. JerusalemPost, média israélien, avait précisé que l’une des cibles visées était un convoi d’armes appartenant au Hezbollah.