Espionnage américain : la Russie prolonge l’asile d’Edward Snowden jusqu’en 2020

0
937

La Russie a annoncé ce mercredi 18 janvier 2017 avoir prolongé l’asile d’Edward Snowden jusqu’en 2020. Le lanceur d’alerte américain, qui avait fui les Etats-Unis en 2013, est poursuivi par la justice américaine pour avoir violé l’Espionnage Act

La Russie vient de prolonger l’asile d’Edward Snowden. L’annonce a été faite ce mercredi par son avocat qui confirme que le lanceur d’alerte américain est autorisé à rester en Russie jusqu’en 2020. La Russie précise que l’ex agent de la NSA ne sera pas extradé vers les Etats-Unis même si les relations entre les Etats-Unis et la Russie s’améliorent sous l’administration Trump.

Dans une interview accordée à la chaîne russe RIA Novosti et reprise par Russia Today, l’avocat du lanceur d’alerte, Anatoly Kucherena, a fait savoir que son client pourra dès l’année prochaine faire une demande pour obtenir la nationalité russe. Dans une interview accordée au média russe, les propos de l’avocat sont clairs.

« Il n’a violé aucune loi et il n’y a aucun fondement illégal contre lui »

« Il a maintenant tous les droits de demander la nationalité russe à l’avenir, car la loi prévoit qu’il faut rester sur le territoire russe pendant une durée moins de 5 ans pour pouvoir obtenir la nationalité russe. Ce qui veut dire que s’il demande la citoyenneté russe à l’avenir, ce sera possible légalement. Il a vécu en Russie pendant presque 5 ans, il n’a violé aucune loi et il n’y a aucun fondement illégal contre lui. C’est la raison pour laquelle son asile a été prolongé », s’explique Kucherena.

Dans son interview, Anatoly Kucherena espère que l’administration Trump fera preuve d’objectivité dans sa façon de traiter la question Snowden. « J’espère que l’administration Trump sera plus sensible et objective au moment de traiter la question Snowden et qu’elle changera l’attitude que les autorités officielles avaient exprimé à son égard ».

« Le cadeau Parfait de Poutine »

La décision des autorités russes de prolonger l’asile de Snowden a aussi été confirmée par Maria Zakharova, porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères. D’après le quotidien britannique The Guardian, l’annonce de Maria Zarakhova est une réponse adressée à la CIA qui avait avancé l’idée que Vladimir Poutine devrait extrader le lanceur d’alerte, bien qu’aucun traité d’extradition n’ait été signé entre la Russie et les Etats-Unis.

Dans une publication faite sur le site de Cipher Brief, intitulé « Le cadeau Parfait de Poutine », Michael Morell, ex directeur de la CIA, soulignait en effet que l’extradition d’Edward Snowden serait le « cadeau parfait de l’inauguration » de Trump de la part de l’actuel président de la Russie.

« Vous avez échoué à comprendre la Russie »

La publication de Michael Morell a suscité la réaction immédiate de Maria Zakharova qui l’accuse de n’avoir pas compris la Russie. « Vous avez échoué à comprendre la Russie », lui a répondu la porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères. Cette dernière a souligné que la Russie ne rendra pas ceux qui ont été injustement poursuivis dans d’autres pays.

Rappelons qu’Edward Snowden, lanceur d’alerte âgé de 33 ans, a fui les Etats-Unis en 2013 après avoir révélé l’espionnage des services de renseignement américain. A la suite de ces révélations, les autorités américaines avaient confisqué son passeport et avaient déposé un mandat d’arrêt contre lui pour avoir violé l’Espionnage Act. Aux Etats-Unis, il encourt une peine criminelle et risque de passer plusieurs années derrière les barreaux.