Exclusive : avant son départ, Obama débloque 221 millions de dollars pour la Palestine

0
1684
US President Barack Obama speaks as Senator John Kerry D-MA (R) watches while Obama announces his nomination of Kerry as the next secretary of state on December 21, 2012 in the Roosevelt Room of the White House in Washington, DC. At left is Kerry's wife Teresa Heinz Kerry, and Vice President Joe Biden. AFP PHOTO/Mandel NGAN (Photo credit should read MANDEL NGAN/AFP/Getty Images)

L’agence de presse américaine, Associated Press, a révélé ce lundi 23 janvier 2017 que l’administration Obama a débloqué 221 millions de dollars destinés à la Palestine à quelques heures de l’investiture de Donald Trump ce vendredi 20 janvier 2017

L’administration Obama a débloqué 221 millions de dollars destinés à l’Autorité Palestinienne à seulement quelques heures avant l’investiture de Donald Trump. L’information, qui émane de l’agence de presse Associated Press, a été reprise par deux médias israéliens : Haaretz et Ynetnews.

D’après l’agence de presse, les républicains, membres du Congrès, ont bloqué ce financement destiné aux Palestiniens. Toujours d’après l’agence de presse américaine, qui cite des autorités du Département d’Etat et du Congrès, l’administration Obama a formellement informé le Congrès qu’il débloquera ce montant le vendredi matin, à seulement quelques heures de l’investiture de Trump.

« 227 millions de dollars de dépenses étrangères ont été débloqués »

L’agence fournit des chiffres. Elle précise que plus de 227 millions de dollars de dépenses étrangères ont été débloqués, dont 4 millions de dollars destinés à la lutte contre le réchauffement climatique et 1,25 million de dollars destinés aux organisations rattachées aux Nations-Unies.

D’après l’agence de presse américaine, deux républicains, membres du Congrès, ont décidé de bloquer les fonds palestiniens. Le gel des fonds de la part des membres du Congrès est généralement respecté par la branche exécutive mais n’est pas légal. Les autorités et les conseillers n’ont pas reçu l’ordre de se prononcer publiquement sur le sujet. Ils ont demandé que leurs identités soient tenues secrètes.

« Préparer la bonne gouvernance et le respect de la loi dans le futur Etat palestinien »

L’agence souligne que le Congrès américain avait approuvé le financement de la Palestine dans le budget américain entre 2015 et 2016. Cependant, deux députés républicains avaient bloqué ces fonds, dénonçant la décision des autorités palestiniennes à chercher de rejoindre des mouvements internationaux.

Associates Press révèle également que l’administration Obama n’avait cessé de faire pression pour que le financement soit débloqué par l’Agence américaine pour le Développement International. L’argent doit être utilisé pour des raisons humanitaires en Cisjordanie et dans la bande de Gaza afin de soutenir les réformes politiques et sécuritaires et préparer la bonne gouvernance et le respect de la loi dans le futur Etat palestinien.