Exclusive : un projet de loi introduit au Congrès américain pour retirer les Etats-Unis de l’ONU

0
1666

Un projet de loi a été introduit au Congrès américain pour obtenir le retrait des Etats-Unis de l’Organisation des Nations-Unies. Le projet de loi a été introduit le 3 janvier 2017 par un Républicain de l’Alabama

Un projet de loi passé au Congrès ce début janvier appelle le gouvernement américain à mettre fin à son adhésion aux Nations-Unies et à rompre tout lien avec cette organisation. L’information a été relayée par plusieurs médias américains dont Nbc4i.com. D’après le média américain, le projet de loi a été introduit au Congrès le 3 janvier. Toutefois, l’information n’a été relayée que ces dernières heures.

D’après Hotair.com, le projet de loi, intitulé American Sovereignty Restauration Act of 2017, a été proposé par le Républicain Mike Rogers. Businessinsider ajoute que le projet de loi a obtenu le soutien de plusieurs députés républicains dont Walter Jones (Caroline du Nord), Andy Biggs (Arizona), Jason Smith (Missouri), Thomas Massie (Kentucky), John Duncan Jr (Tennessee) et Matt Gaetz (Floride).

« Aucun membre des Forces Armées des Etats-Unis ne doit servir sous les ordres de l’ONU »

Dans son projet de loi qui comporte 13 sections, Mike Rogers est clair et précis. Dans la section 3, il demande le retrait pur et simple des Etats-Unis de l’organisation des Nations-Unies. Dans la section 4, il appelle le gouvernement américain à couper tout financement destiné à cette organisation internationale.

Section 5. Mike Rogers appelle à arrêter tout financement des Etats-Unis aux Nations-Unies destinés aux corps de maintien de la paix. Dans la même section, il déclare ouvertement : « aucun membre des Forces Armées des Etats-Unis ne doit servir sous le commandement des Nations-Unies ».

« Retrait des Etats-Unis de tout programme des Nations-Unies »

Section 6. Mike Rogers appelle à la fin immédiate de toute immunité dont jouissent les employés et les représentants des Nations-Unies. Rappelons que ces immunités sont garanties par la Convention de Vienne sur les Relations Diplomatiques. La Convention a été instituée le 18 avril 1961.

Dans son projet, Mike Rogers ne mâche pas ses mots. Il appelle le gouvernement américain à se retirer du Programme des Nations-Unies pour l’Environnement mis en place en 1973, de sa participation à l’Organisation Mondiale de la Santé et à se retirer des Conventions et des Accords signés entre les Etats-Unis et les Nations-Unies.

« Club où les gens se rassemblaient pour discuter et passer de bon moment »

S’exprimant sur ce projet de loi introduit au Congrès, Andy Biggs affirme que les relations entre les Etats-Unis et les Nations-Unies doivent être revues. « Nous devons jeter un regard profond sur notre relation avec les Nations-Unies pour nous assurer que les intérêts américains sont protégés d’abord et avant tout », souligne-t-il.

Il convient de rappeler que le nouveau président américain, Donald Trump, avait lui-même tenu des propos assez durs sur les Nations-Unies, déclarant qu’il s’agissait d’un « club où les gens se rassemblaient pour discuter et passer de bon moment ». Il avait promis que les relations entre les Etats-Unis et les Nations-Unies « seraient différentes » durant sa présidence.

Pour lire le document original du projet de loi, cliquez sur ce lien : www.congress.gov