Exclusive : premier échange téléphonique entre Trump et Poutine prévu ce samedi

0
468

Donald Trump et Vladimir Poutine s’entretiendront par téléphone pour la première fois depuis l’arrivée de Trump à la Maison Blanche. L’annonce, faite par Trump ce jeudi 26 janvier 2017, a été confirmée par le Kremlin ce vendredi 27 janvier

Ce samedi 28 janvier, Donald Trump et Vladimir Poutine s’entretiendront par téléphone pour la première fois depuis l’investiture de Trump ce 20 janvier 2017. L’information a été avancée par de nombreux médias américains ce vendredi. Elle a été confirmée par le porte-parole du Kremlin.

« Oui, je confirme cela », a confirmé Dmitry Peskov, porte-parole du Kremlin. Pour le moment, les sujets de conversation des deux chefs d’Etat n’ont pas été dévoilés. Mais, cette première conversation entre Donald Trump et Vladimir Poutine tient en haleine la presse internationale. Les deux hommes devraient en effet évoquer la question syrienne et la lutte contre le terrorisme international.

« Si nous pouvons nous entendre avec la Russie, c’est une bonne chose »

L’annonce de cette conversation téléphonique avait été annoncée ce jeudi 26 janvier 2017 par Donald Trump dans une interview accordée à Fox News. « Il m’a appelé après que j’ai remporté les élections. Mais, nous n’avions pas eu une discussion. Mais, nous aurons une discussion bientôt », avait martelé Trump.

Dans son interview, le président américain avait souligné qu’une relation avec la Russie serait bénéfique pour les deux pays. « Je ne connais pas Poutine, mais si nous pouvons nous entendre avec la Russie, c’est une bonne chose. C’est bien pour la Russie, c’est bien pour nous. Nous allons sortir ensemble et donner une raclée à Etat Islamique ».

Il convient de souligner que Donald Trump entend clairement rétablir les relations diplomatiques entre les Etats-Unis et la Russie. Ce mois-ci, le nouveau président américain avait suggéré de lever les sanctions contre la Russie si elle accepte de coopérer pour lutter contre le terrorisme.

« Espérons que cela puisse se passer dans les mois à venir »

L’annonce de Trump de s’entretenir avec le président russe doit avoir surpris le Kremlin qui ne s’attendait pas à une pareille décision de sitôt. Cette semaine, Dmitry Peskov avait en effet fait savoir à ce sujet : « cela ne se passera pas dans quelques semaines. Espérons que cela puisse se passer dans les mois à venir ».

Il convient de rappeler que les relations entre les Etats-Unis et la Russie ont été très houleuses avant le départ de Barack. L’administration Obama avait en effet dénoncé une ingérence de la Russie dans les élections américaines, estimant que le Kremlin a piraté des outils informatiques pour favoriser Trump. Obama était allé trop loin, en expulsant 35 diplomates russes ce 29 décembre 2016.