Le réseau milliardaire Koch lève 400 milliards de dollars et dénonce le décret de Trump

0
916

Le réseau Koch, qui rassemble de puissants milliardaires américains, s’est réuni ce dimanche 29 Janvier 2017. Durant la rencontre, les milliardaires entendent lever d’importants fonds destinés au parti républicain et dénoncent le décret anti-réfugié signé par Donald Trump

Le réseau Koch des puissants milliardaires dirigé par les deux frères Charles et David Koch entend lever d’importants fonds entre 300 milliards et 400 milliards de dollars ces deux prochaines années pour faire avancer leur agenda capitaliste et politique. C’est ce qui a été rapporté par les médias américains dont USA Today.

Le but du réseau, annoncé durant l’ouverture annuelle qui rassemble chaque hiver tous les donateurs, est de passer à la vitesse supérieure en termes de dépenses, en franchissant la barre des 250 milliards de dollars, somme collectée en 2016 pour influencer les batailles politiques et aider le parti républicain à prendre le contrôle du Sénat.

« Rhétorique troublante »

L’ombre de Trump a bien plané dans cette rencontre tenue ce dimanche. Certains donateurs soutiennent en effet les décisions de Trump durant sa première semaine au Bureau Oval et se disent prêts à collaborer avec son administration sur des sujets jugés prioritaires par le réseau Koch. « Il y a eu de bonnes choses », se réjouit Mark Holden, un des donateurs.

Capitaliste convaincu, Mark Holden estime qu’une moindre intervention de l’Etat serait la meilleure option. « Moins de gouvernement…c’est cela le chemin. Donc, nous espérons que l’environnement de régulation connaîtra une amélioration », a ajouté le donateur milliardaire.

Les donateurs se sont également exprimés sur le sujet du décret de Trump d’interdire l’entrée de réfugiés musulmans sur le territoire américain. Les donateurs parlent d’une « rhétorique troublante » et espèrent que certains analyseront le décret de Trump afin de fournir « une réponse sensée ».

« L’Allemagne nazie »

Les donateurs estiment qu’il est possible de créer une Amérique sûre sans exclure personne. « Nous croyons qu’il est possible de maintenir l’Amérique en sécurité sans exclure les gens qui veulent venir ici pour contribuer au développement du pays et poursuivre une vie meilleure avec leurs familles », a souligné Brian Hooks, membres du réseau.

Hooks ajoute : « l’interdiction d’entrée sur le territoire américain est une mauvaise approche et risque d’être contreproductive ». Il est important de souligner que Charles Koch, âgé de 81 ans, avait catégoriquement refusé de soutenir la candidature de Trump. Il est allé plus loin cette semaine, déclarant que le décret anti-réfugié signé par Trump lui rappelait l’ « Allemagne nazie ».