Etats-Unis : Trump limoge la ministre de la Justice par intérim et l’accuse de « trahison »

0
667

Donald Trump a limogé ce lundi 30 janvier 2017 au soir Sally. Q Yates, ministre de la Justice par intérim. Cette dernière a immédiatement été remplacée par Dana J. Boente, nommé ce mardi matin à 9H00

Donald Trump n’en finit pas de surprendre le monde. Ce mardi, l’on a appris que le nouveau président américain a limogé Sally Q. Yates, la ministre de la Justice par intérim. D’après le New York Times, le limogeage intervient à la suite du refus de Sally Q. Yates de défendre l’ordre exécutif signé par le président Trump pour interdire l’entrée des réfugiés sur le territoire américain.

Dans un communiqué de presse, cité par le New York Times, la Maison Blanche accuse la ministre de la Justice par intérim d’avoir trahi l’administration Trump en annonçant que les avocats du Département de Justice ne défendraient pas l’ordre exécutif si jamais des recours étaient déposés auprès des tribunaux.

Dans un extrait du communiqué publié par le média Washington Times, on pouvait lire : « Madame Yates est une personne nommée par l’administration Obama qui est faible sur la question des frontières et très faible sur la question de l’immigration. Il est temps d’être sérieux sur la protection de notre pays. Appeler à une surveillance plus rude des individus qui voyagent en provenance de sept pays dangereux n’est pas extrême. Il est raisonnable et nécessaire de protéger notre pays ».

« Défendre la loi et de veiller au respect de celle-ci dans le pays »

Le remplacement de Sally Q. Yates ne s’est pas fait attendre. La ministre de la Justice par intérim a été remplacée par Dana J. Boente, mandataire des Etats-Unis pour le district de l’Est de la Virginie. Ce dernier devrait occuper la fonction de ministre de la Justice par intérim jusqu’à ce que le Congrès confirme la nomination du Sénateur Jeff Session d’Alabama à la tête de ce ministère.

D’après les médias américains qui citent la Maison Blanche, Dana J. Boente a été nommé ce mardi matin à 9 heures. Aucun détail n’a été donné sur qui a présidé la cérémonie de nomination. Le nouveau ministre de la Justice par intérim a prêté serment, promettant de « défendre et de veiller au respect de la loi dans le pays ».

« Je ne suis pas non plus convaincue que l’ordre exécutif soit légal »

Sally Q. Yates a reçu une lettre ce mardi matin à 9H15 l’informant de son limogeage. La lettre a été signée par John DeStefano, l’un des conseillers de Donald Trump. Dans la lettre, on pouvait lire : « le président vous a démis de vos fonctions de ministre de la Justice par intérim des Etats-Unis ».

Sally Yates a réagi ce mardi dans une lettre dans laquelle elle écrit : « je suis responsable de m’assurer que les positions que nous prenons en justice sont conformes aux obligations solennelles de la constitution qui consistent à toujours chercher la justice et à défendre ce qui est juste. Présentement, je ne suis pas convaincue que la défense de l’ordre exécutif soit conforme à ces responsabilités, je ne suis pas non plus convaincue que l’ordre exécutif soit légal ».

« Les Démocrates retardent les choix de mon cabinet »

La réponse de Yates a immédiatement suscité la réaction de Donald Trump qui dans un twitte accuse les Démocrates de lui mettre les bâtons dans les roues. Il a déclaré : « les Démocrates retardent les choix de mon cabinet pour des raisons purement politiques. Ils n’ont rien à faire que d’obstruer ».

Rappelons que Sally Q. Yates est née en 1960 à Atlanta. Elle a fréquenté le département de droit de l’Université de Georgia. Trois ans après avoir fini ses études de droit, elle a débuté sa carrière professionnelle au niveau du ministère de la Justice. En 2010, elle a été choisie par Obama pour diriger le bureau local du ministère, devenant ainsi la première femme à occuper ce poste.