Accablé, Fillon dénonce une « tentative de coup d’Etat institutionnel » et accuse la Gauche

0
1535

Une semaine après le scandale qui secoue la campagne de François Fillon, ce dernier dénonce un coup d’Etat institutionnel et accuse ouvertement la Gauche

François Fillon résiste à la tempête. Une semaine après les révélations du journal satirique Le Canard Enchaîné que Penelope Fillon, femme du candidat de Droite pour la présidentielle, avait touché 500 000 euros sans qu’aucune preuve ne puisse démontrer que cette dernière a exercé une quelconque activité pour son mari, François Fillon ne s’avoue pas vaincu.

Désormais, le candidat dénonce un complot. « Dans l’histoire de la 5ème République, cette situation ne s’est jamais produite. Jamais, à moins de trois mois d’une élection présidentielle, une opération d’une telle ampleur et aussi professionnelle n’a été montée pour essayer d’éliminer un candidat autrement que par la voie démocratique », dit-il.

« Cette affaire vient du pouvoir, elle vient de la Gauche »

Ce mercredi, le candidat LR a demandé à son camp d’être solidaire avec lui. « Je vous demande de tenir quinze jours et d’être solidaires », a-t-il déclaré. Ce mercredi, il dit vivre « une expérience d’une violence inouïe » et dénonce « une tentative de coup d’Etat institutionnel ». Le candidat Fillon accuse ouvertement le pouvoir de vouloir l’abattre.

« Cette affaire vient du pouvoir, elle vient de la Gauche, elle vient de ceux qui savent qu’ils ne peuvent pas gagner l’élection présidentielle et qui ont choisi un autre terrain que celui du terrain démocratique », a dénoncé le candidat LR. François Fillon risque gros car de nouveaux éléments de l’enquête viennent l’accabler une nouvelle fois.

« Le Canard Enchaîné accable le candidat une nouvelle fois »

La presse internationale suit de très près l’évolution de la situation. D’après The Guardian, Penelope Fillon percevait 831 000 euros en 15 ans en tant qu’assistante parlementaire et en tant que contributrice d’une revue littéraire qui appartient à un ami de François Fillon du nom de Marc Ladreit de Lacharrière.

C’est donc 330 000 euros de plus que le montant avancé par Canard Enchaîné il y a sept jours (500 000). Ce n’est pas tout. François Fillon est aussi accusé d’avoir rémunéré ses deux enfants. Le Canard Enchaîné a enfoncé le clou ce mercredi, révélant que les deux enfants de Fillon ont touché 83 000 euros alors que leur père était Sénateur.

« La situation n’est plus tenable »

Cette affaire risque d’avoir des conséquences drastiques sur la candidature de François Fillon à la présidentielle. D’après un dernier sondage publié ce mercredi par BFMTV, le candidat LR serait éliminé dès le premier tour de la présidentielle. Au sein de son camp, c’est la division totale. Certains estiment qu’il doit démissionner.

« La situation n’est plus tenable. Nous ne sommes plus seulement sur le registre  de la Justice mais de l’éthique et de la morale », a confié ce mercredi Georges Fenech, membre du parti. Rappelons que Marine Le Pen est accusée des mêmes faits par le Parlement européen qui affirme que le chef de file de l’Extrême-droite a rémunéré une proche d’elle pendant six ans, alors que cette dernière n’a jamais exercé une activité au Parlement de l’UE.