Exclusive : après Trump, le Koweït interdit l’entrée sur son territoire à 5 pays musulmans

2
50904
Bilateral meeting between the Emir of the State of Kuwait, His Highness Sheikh Sabah Al-Ahmad Al-Jaber Al-Sabah and NATO Secretary General Jens Stoltenberg

Une semaine après le décret très polémique de Trump sur les réfugiés, le Koweït fait parler de lui, en prenant la décision d’interdire l’entrée sur son territoire aux citoyens de cinq pays musulmans. Les autorités évoquent des raisons de sécurité

Une semaine après la décision très polémique de Donald Trump d’interdire l’entrée sur le territoire américain aux citoyens de cinq pays musulmans, c’est autour du Kuwait de suivre les pas de Trump. Ce mercredi, le média koweïti Al-Bawaba a confirmé que les ressortissants de 5 pays musulmans sont interdits de fouler le sol koweïti.

Les pays concernés ont été mentionnés. Il s’agit de la Syrie, de l’Irak, de l’Iran, du Pakistan et de l’Afghanistan. D’après Al-Bawaba, les citoyens de ces 5 pays ne pourront plus obtenir des visas de tourisme ou de travail pour entrer au Koweït. S’exprimant sur cette décision polémique, les autorités koweïties mettent en avant les raisons sécuritaires.

« Le Koweït évoque des raisons sécuritaires »

Le Koweït se dit en effet très préoccupé par la menace de l’extrémisme radical des groupes terroristes (Etat Islamique et Al-Qaïda) qui ont pignon sur rue en Syrie, en Iran, en Irak et en Afghanistan. Cependant, d’après des informations qui nous parviennent du média Financial Express, le Pakistan ne fait pas partie des pays concernés par l’interdiction d’entrer au Koweït.

D’après Al-Bawaba, en 2011, le Koweït avait déjà interdit l’entrée sur son territoire à tous les citoyens syriens mais avait autorisé ceux qui étaient déjà sur son sol de rester. Il convient de rappeler que le décret très politique de Donald Trump pour s’opposer à l’entrée de sept musulmans sur son sol est salué par le ministre émirati des Affaires étrangères.

« Les Etats-Unis ont pris une décision…souveraine » 

Dans une conférence de presse avec Sergei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, Sheikh Abdullah Ben Sayed Al-Nahyan, a défendu la décision de Trump. « Les Etats-Unis ont pris une décision…souveraine », a-t-il martelé. Sur la décision de son pays d’interdire l’entrée à cinq pays musulmans, il dira : « c’est une interdiction temporaire et elle sera revue dans trois mois ».

Il convient de rappeler que le Koweït a, ces dernières années, été très critiqué pour le traitement qu’il inflige à des réfugiés. En 2015, le pays occupait la tête du classement des pires endroits pour les expatriés sur une liste de 64 pays dans le monde. Ces dernières années, de nombreuses lois ont en effet visé les étrangers vivant dans ce pays.

 

 

2 Commentaires

    • Bonjour, cher Monsieur. Les sources sont bien mentionnées dans l’article. Dans l’article, vous cliquez sur Financial Press ou « Al-Bawaba », média koweiti qui a relayé l’information. Le silence des médias mainstream sur ce sujet peut évidemment soulever des doutes quant à la crédibilité de l’information. Mais, l’information a été bien traitée par les médias anglophones par contre. Cordialement!