La Garde Révolutionnaire Iranienne bientôt désignée organisation terroriste par les Etats-Unis

0
591
epa03878004 Iranian revolutionary guard soldiers march during the annual military parade marking the Iraqi invasion in 1980, which led to an eight-year-long war (1980-1988) in Tehran, Iran, 22 September 2013. Iranian president Hasan Rowhani said that Iran only wants to end the civil war in Syria for avoiding a new escalation of violence in the Middle East. EPA/ABEDIN TAHERKENAREH

L’administration Trump envisage sérieusement de désigner la Garde Révolutionnaire Iranienne organisation terroriste, révèle l’agence de presse britannique Reuters

La Garde Révolutionnaire Iranienne dans le collimateur de Washington. D’après l’agence de presse Reuters, le président américain Donald Trump envisage d’inscrire la Garde Révolutionnaire Iranienne sur la liste des groupes terroristes. Reuters cite des sources très proches du dossier.

D’après l’agence de presse britannique qui cite des autorités du gouvernement américain, plusieurs agences ont été consultées sur la proposition du président américain. Si elle est prise en compte, cette décision pourrait s’ajouter au lot de sanctions que les Etats-Unis ont déjà infligées à Téhéran.

« La Maison Blanche refuse de se prononcer sur ce sujet »

L’agence Reuters affirme n’avoir pas encore été en possession d’une copie de cette proposition qui, en toute logique, devrait être sous forme d’ordre exécutif (décret) qui pourrait donner l’ordre au Département d’Etat américain de désigner la Garde Révolutionnaire iranienne organisation terroriste.

L’agence dit avoir contacté la Maison Blanche pour avoir plus de détails sur ce sujet. Elle n’a reçu aucune réponse de sa part. Il est important de souligner que la Garde Révolutionnaire Iranienne est de loin le plus grand service de renseignement iranien. Il a la mainmise sur l’économie et sur l’activité politique du pays.

Rappelons que l’administration Trump n’est pas la seule à avoir pris cette décision. D’après le média iranien, Tehrantimes, en 2007 déjà, le Département du Trésor américain avait désigné organisation terroriste la branche Quds Force, la branche qui s’occupe des opérations étrangères de la Garde Révolutionnaire.

« Tigre en papiers »

Ce mercredi, Mohamed Ali Jafari, commandant de la Garde Révolutionnaire a tenu des propos moqueurs envers les Etats-Unis, un pays qu’il a qualifié de « tigre en papiers ». « L’Amérique doit oublier sa position de demie superpuissance », souligne-t-il. Tehrantimes prévient que la désignation de la Garde en tant que groupe terroriste risque d’avoir des implications très sérieuses au moment où l’accord nucléaire est au cœur des sujets entre les deux pays.

Pour rappel, depuis l’arrivée de Trump à la tête de la Maison Blanche, un véritable climat de guerre diplomatique s’est installé entre les deux puissances. Donald Trump s’oppose vigoureusement à l’accord nucléaire signé entre l’Iran et le groupe des 5+1 en 2015, l’Iran se dit prêt à tout si jamais cet accord, obtenu au forceps, venait à être rejeté par la nouvelle administration américaine.