L’Union Européenne octroie 340 millions de dollars à la Gambie

0
743

L’Union Européenne a promis d’apporter une aide financière de 340 millions de dollars pour venir en aide à la Gambie qui vient de renouer avec la démocratie après plusieurs décennies de dictature

Pour renflouer les caisses de l’Etat gambien, l’Union Européenne a décidé de faire un petit geste envers ce petit pays africain qui vient de renouer avec la démocratie. L’Union Européenne s’est ainsi engagée à apporter une aide financière de 225 millions d’euros (340 millions de dollars).

L’annonce de cette aide a été faite ce jeudi et a été confirmée par le média Straitstimes. Cette annonce intervient au moment où le nouveau président gambien, Adama Barrow, alerte la communauté internationale que les caisses de l’Etat sont vides après le départ de Yahya Jammeh.

« Le chômage et l’alimentation au cœur des sujets »

D’après un communiqué de la Commission de l’Union Européenne, 75 millions d’euros de cette aide financière seront destinés à assurer une alimentation saine et à lutter contre le chômage galopant qui touche les jeunes. Cette aide sera également destinée à améliorer des infrastructures routières.

D’après la Commission de l’UE, 150 millions seront débloqués dès la prochaine visite d’une délégation de l’Union Européenne en Gambie. La date de cette visite n’a pas été dévoilée. Dans un discours prononcé lors de la signature de cette aide, le président Barrow avait fait un constat alarmant, soulignant que son pays n’avait que deux mois de réserves de devises étrangères.

« Beaucoup d’entreprises publiques sont criblées de dettes et n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs, y compris les entreprises dans le secteur de l’énergie », avait-il martelé, avant de faire état d’un taux de chômage galopant chez les jeunes. L’UE prévoit de juguler la migration clandestine des jeunes gambiens vers l’Occident, en octroyant 11 millions d’euros au gouvernement destinés à créer de l’emploi.

« 11,4 millions de dollars »

Rappelons que la Gambie vient de tourner une page sombre de son histoire. Le pays avait été dirigé par le dictateur Yahya Jammeh qui, pendant 22 ans, a dirigé le pays d’une main de fer. Le dictateur a quitté la Gambie le 22 janvier dernier après avoir semé le chaos refusant catégoriquement de reconnaître sa défaite face à son principal, Adama Barrow.

Au lendemain du départ de Jammeh vers la Guinée-équatoriale, Adama Barrow avait immédiatement tiré la sonnette d’alarme accusant Yahya Jammeh d’avoir vidé les caisses de l’Etat. Un conseiller de Barrow avait fait savoir à la presse internationale que le dictateur Jammeh avait réussi à quitter le pays en emportant avec lui 11,4 millions de dollars.