Alerte rouge au Pérou : 30 000 dollars offerts pour capturer l’ex Président Alejandro Toledo

0
478

Le gouvernement du Pérou a proposé une récompense de 30 000 dollars pour la capture d’Alejandro Toledo Manrique, ex président du pays. Ce dernier est activement recherché pour des faits liés à la corruption

Le Pérou recherche activement l’ex Président Alejandro Toledo Manrique. Tous les réseaux ont été activé pour mettre la main sur l’ex chef d’Etat accusé d’avoir touché des pots-de-vin d’un montant de 20 000 dollars de la part d’Odebrecht, entreprise brésilienne opérant dans la construction, la défense, la technologie entre autres.

Ce samedi, le média péruvien, Larepublica.pe a fait savoir que le Police Nationale avait activé l’Alerte Rouge pour la capture de l’ex président du pays. D’après le média péruvien, la chasse à l’homme se poursuivra jusqu’en 2022. Pour le moment, les autorités péruviennes disent attendre qu’Interpol France déclenche l’alerte rouge dans 190 pays du monde.

« 30 000 dollars pour sa capture »

« Durant toute la nuit, nous avons insisté et nous avons appelé Interpol France pour qu’il ouvre la voie à la capture de Toledo mais il ne l’a pas encore fait pour des raisons que nous ignorons », a déploré Carlos Basombrio, ministre péruvien de l’Intérieur. Toutefois, le gouvernement ne s’arrête pas là.

Pour obtenir la capture de Toledo dans les plus brefs délais, le nom de l’ex président a été inscrit sur la liste des personnes les plus recherchées et sa tête est mise à prix pour un montant de 30 000 dollars. La récompense s’adresse à toute personne pouvant fournir des informations qui conduiront à sa capture.

« Interpol France a bien émis l’alerte rouge avisant 190 pays du monde »

Ce samedi, la presse péruvienne confirme qu’Interpol France a bien émis l’alerte rouge avisant 190 pays du monde. De nouveaux rebondissements ont surgi dans cette affaire. D’après la Présidence du Conseil des Ministres, l’ex Président serait en ce moment aux Etats-Unis et plus précisément à San Francisco.

Le ministre péruvien de l’Intérieur dit avoir disposé de « sources très solides » qu’Alejandro Toledo Manrique se trouverait à San Francisco. Le ministre ajoute que le Pérou a déjà alerté les autorités américaines, y  compris le Département d’Etat pour l’expulsion ou l’extradition de l’ex président.

« Il pourrait se trouver en Israël »

Mais face à l’incertitude, le Pérou joue sur tous les tableaux. « Les mêmes sources nous indiquent qu’il est possible que l’ex président ait fui vers Israël. Nous avons alerté les autorités israéliennes du fait que l’ex président Toledo pourrait se trouver sur son territoire (…) », a déclaré le ministre.

Rappelons que l’ex président péruvien Alejandro Toledo Manrique est poursuivi par la justice de son pays pour avoir touché des pots-de-vin estimés à 20 millions de dollars. Il avait reçu cet argent dans des comptes détenus à l’étranger via son ami Josef Maiman. Toledo est poursuivi pour trafic d’influences et blanchiment d’argent. Les faits remontent en 2005.