Exclusive : le Pakistan interdit l’entrée sur son territoire aux autorités américaines

2
2718

Le Pakistan a décidé d’interdire l’entrée sur son territoire à toute délégation américaine jusqu’à nouvel ordre. Cette décision, prise ce dimanche, intervient après que les Etats-Unis ont refusé le visa à un député pakistanais qui devait participer à une conférence aux Nations-Unies ce lundi 13 février 2017

Le Pakistan applique la loi du talion. Tout a commencé lorsque les Etats-Unis refusent l’entrée sur son territoire à un député pakistanais. Maoulana Abdoul Khafor Haideri, vice-président et secrétaire général du Jamaatoul Islam, un des plus importants partis islamiques, s’est en effet vu refuser le visa alors qu’il devait assister à une conférence qui devra se tenir ce lundi au siège des Nations-Unies.

D’après le média pakistanais Tribune.com.pk, le lieutenant-général, Salahoudine Tirmizi, qui devait accompagner Maolana Abdoul Khafor Haideri aux Etats-Unis a, quant à lui, obtenu son visa deux jours avant. La demande de visa pour les deux autorités pakistanaises avait pourtant été faite par le Sénat pakistanais il y a deux semaines.

« Aucune délégation américaine ne sera accueillie au Pakistan »

Les autorités pakistanaises parlent de « refus technique ». Ce dimanche, le Pakistan, dépité par le refus de visa d’une de ses autorités, a décidé tout bonnement d’appliquer la loi du talion. « Aucune délégation, membre du Congrès et diplomate américain, ne sera accueillie au Pakistan (…) jusqu’à ce que cet incident soit solutionné », a déclaré Raza Rabbani, président du Sénat.

Ce dimanche, interrogé par Financial Times sur cette affaire, Rabbani dit regretter que les autorités américaines n’aient pas donné les raisons du refus. « Les Américains doivent au moins nous expliquer quelles ont été les raisons du refus du visa. Aucune raison n’a été donnée. Je n’aurais pas réagi sur cette affaire si Haideri devait se rendre aux Etats-Unis pour des raisons personnelles. Ils doivent se rendre compte qu’ils ont affaire au Parlement », s’est-il agacé.

« Haideri, un pro-Taliban ? »

Pour l’instant, aucune explication n’est fournie concernant le refus de visa à Maoulana Abdoul Khafor Haideri. Cependant, d’après Fox News, Haideri est connu pour ses positions en faveur du mouvement Taliban, groupe considéré comme une organisation terroriste par les Etats-Unis. L’ambassade américaine à Islamabad a refusé d’émettre des commentaires sur ce refus.

Il convient de rappeler que cette décision intervient quelques semaines après la décision très controversée de Donald Trump d’interdire l’accès sur le territoire américain aux citoyens de 7 pays musulmans pendant une durée de 90 jours. La mesure, connue sous le nom de MuslimBan, avait visé la Syrie, l’Irak, l’Iran, le Soudan, la Libye, la Somalie et le Yémen. Le Pakistan ne figurait pas sur la liste.

 

2 Commentaires

  1. super articles… Je suis tombé sur ton site par hasard en faisant une recherche google, et je suis ton actu depuis comme complément aux gros journaux. Le fait que tes articles sont en parallèle, ou bien des faits non mentionnés dans les journaux mainstreams est particulièrement appréciable. Bravo.