Lahore : 13 morts dans un attentat-suicide

0
143

L’attentat-suicide qui a fait treize morts et près de 80 blessés à Lahore, lundi 13 février, a eu lieu devant les caméras de télévision pakistanaises. Les journalistes étaient venus couvrir le rassemblement, devant l’Assemblée provinciale du Pendjab, de centaines de pharmaciens qui protestaient contre une loi régulant le secteur médical, lorsqu’un homme s’est fait exploser au milieu de la foule, à 18 h 15 heure locale. Les images montrent, sur une route bondée, une foule prise de panique s’enfuir de véhicules en flammes. Quelques heures plus tard, dans la ville de Quetta, au sud-ouest du Pakistan, deux démineurs sont morts en tentant de désamorcer une bombe posée à côté d’un pont, sans qu’aucun lien ne puisse être établi avec la première explosion de Lahore. Seule l’attaque-suicide a été rapidement revendiquée par le groupe Jamaat-ul-Ahrar (JuA). Son porte-parole a averti que l’attentat de lundi n’était « qu’un début » et qu’il avait été mené en représailles aux opérations de l’armée pakistanaise contre les militants islamiques dans les zones tribales à la frontière afghane.