Bateau-espion russe aux larges des côtes américaines : vers une guerre Etats-Unis vs Russie ?

0
2275

Les autorités américaines ont accusé ce mardi la Russie d’avoir déployé des missiles de croisière aux larges des côtes américaines. Dans la classe politique américaine, c’est l’indignation. Pour John McCain, Poutine est en train de « tester » Trump

Les Etats-Unis cherchent-ils vraiment la guerre avec la Russie ? En tout cas, tout laisse à le penser. Après avoir accusé la Russie d’avoir piraté les élections américaines pour favoriser Donald Trump au détriment d’Hillary Clinton, les Américains accusent une nouvelle fois le gouvernement de Vladimir Poutine de provocation.

Ce mardi, plusieurs médias américains dont Washington Post et Fox News ont révélé que les Russes ont déployé un missile de croisière aux larges des côtes américaines. D’après Washington Post, c’est un membre de l’administration Trump qui a alerté les autorités américaines. Citant cette autorité, Washington Post ajoute que le missile est devenu opérationnel à la fin de l’année dernière.

« Une violation du Traité de 1987 »

Le média conservateur Fox News est allé plus loin, affirmant qu’il s’agit en effet d’un bateau-espion russe qui a été intercepté par les autorités américaines en train de patrouiller aux larges de la Côte Est américaine ce mardi. Fox News révèle également que la Russie a déployé le même jour ses missiles de croisières.

Fox News précise que le bateau-espion russe se trouvait dans des eaux internationales, à environ 70 kilomètres des côtes de Delaware. La ligne territoriale américaine est à 12 000 marins. Le bateau-espion se dirigeait vers le Nord, d’après Fox News. Sa destination reste encore inconnue.

Dans la classe politique américaine, l’affaire est une véritable source de préoccupation. L’on parle déjà d’une violation du Traité de 1987 qui interdisait à la Russie et aux Etats-Unis tout missile nucléaire ou conventionnel pouvant atteindre une portée de 500 km à 1 000 km. Le traité ne prenait pas en compte les missiles lancés depuis la mer.

« Un développement troublant qui devrait être vivement condamné »

L’affaire est prise très au sérieux par l’administration Trump. « Nous ne faisons pas de commentaires sur des révélations des services de renseignement. Nous avons clairement fait état de nos préoccupations concernant la violation de la part de la Russie, le risque que cette violation pose à la sécurité européenne et asiatique et notre engagement à faire respecter ce traité à la Russie », a déclaré Mark Toner, porte-parole du département d’Etat.

Pour John Tierney, directeur exécutif du Centre de Contrôle et de la Non-prolifération des Armes, c’est la stabilité stratégique du continent européen qui est en jeu. « Si cela est vrai, le déploiement d’un missile de croisière illégal par la Russie représente un développement troublant et devrait être vivement condamné », a martelé Tierney.

« Une menace militaire extrêmement grave pour les forces américaines »

Un discours de guerre affûté. D’après Washington Post, le déploiement pourrait ne pas changer le panorama sécuritaire en Europe. Néanmoins, la violation du Traité de 1987 serait au cœur des sujets lorsque le Secrétaire américain à la Défense, John Mattis, rencontrera l’OTAN pour la première fois à Bruxelles ce mercredi. Le Sénateur John McCain a déjà appelé Trump afin de s’assurer que les forces nucléaires en Europe sont prêtes.

John McCain parle d’une « menace militaire extrêmement grave pour les forces américaines en Europe et pour les alliés américains de l’OTAN ». Il ajoute que Poutine est en train de « tester » Donald Trump. Cet incident intervient en un moment critique marqué par la démission ce mardi de Michael Flynn, Conseiller à la Sécurité Nationale de Trump. L’administration Trump, qui cherche à se rapprocher de la Russie, est plus que jamais dans la tourmente.