François Hollande a fêté les 300 ans de la Franc-maçonnerie ce lundi

0
776

François Hollande s’est rendu au siège du Grand Orient de France ce lundi 27 février 2017 pour assister à la commémoration des 300 ans de la Franc-maçonnerie moderne. Une visite symbolique qui a suscité de nombreuses réactions dans le monde de la franc-maçonnerie

Le président français François Hollande a fêté les 300 ans de la Franc-maçonnerie moderne en se rendant au siège du Grand Orient dans le 9ème arrondissement de Paris. Cette visite est d’autant plus symbolique qu’elle marque la première visite d’un président français en exercice dans une loge maçonnique.

Pour Christophe Habas, le grand maître du Grand Orient, cette visite est « un hommage rendu à 300 ans d’implication de la franc-maçonnerie en général et du Grand Orient en particulier dans la vie sociale, politique au sens noble ». Christophe Habas appelle à la défense de la République et de la laïcité.

« Le Grand Orient ne soutient donc aucun candidat présidentiel »

Interrogé par Francetvinfo, il dira : « il faut défendre la République, défendre la laïcité, remettre au centre des problématiques la dignité humaine et faire en sorte que les politiciens réinvestissent la politique. Ils se sont transformés, hélas, en économistes, souvent mauvais et perdent de vue que la politique est faite pour améliorer la vie de leurs citoyens ».

Sur la question de savoir si les franc-maçons soutiennent un candidat à la présidentielle, il rétorque : « le Grand Orient en France est une obédience maçonnique, ce n’est pas un parti politique. En son sein se trouvent de multiples possibilités politiques. Il ne soutient donc aucun candidat de manière partisane ».

« Un membre du Front National n’est pas accepté au Grand Orient »

Pour Pierre Mollier, conservateur du Musée de la Franc-maçonnerie, cette visite est symbolique d’autant plus qu’il s’agit de la première visite d’un président à une loge maçonnique. « Traditionnellement, les grands maîtres sont reçus régulièrement à l’Elysée pour des cérémonies institutionnelles ou des rencontres de travail. Mais jamais le président s’est déplacé en personne au siège du Grand Orient », souligne Mollier.

Interrogé par Lemonde.fr, Pierre Mollier révèle qu’il y a eu quatre présidents francs-maçons  de la République française. Dans son interview, Pierre Mollier révèle une information de taille. A la question de savoir si un membre du Front National peut être Franc-maçon, il dira : « Non, c’est d’ailleurs une des rares conditions d’exclusion du Grand Orient de France. On considère que les valeurs de l’extrême-droite sont contraires à l’humanisme qui est au cœur de la philosophie maçonnique ».