Incitation à la violence : Facebook ferme le compte officiel du gouvernement palestinien

0
1972

Facebook a fermé ce lundi le compte officiel du gouvernement palestinien en raison d’une image jugée « violente » par l’entreprise américaine

Facebook a fermé le compte officiel du gouvernement palestinien. La nouvelle a été relayée ce lundi par les médias israéliens qui soulignent que Facebook a en effet fermé le compte Facebook de l’Autorité palestinienne après avoir constaté la publication d’une photo de Yasser Arafat brandissant une arme.

C’est du moins l’explication fournie par Mounir Al-Jahoub interrogé par AFP. « Nous avons reçu un message que notre page Facebook a violé les régulations de Facebook », explique Mounir. D’après Israelnationalnews, les comptes de 12 administrateurs de la page (qui comptait 70 000 followers) ont aussi été bloqués.

D’après Israelnationalnews, une photo de l’ex leader Yasser Arafat brandissant un fusil qui appartenait à un soldat israélien enlevé dans les années 80 par des palestiniens basés à Beyrouth était à l’origine de la fermeture du compte.  A côté de Yasser Arafat, l’on pouvait voir Mahmoud Al-Aloul, récemment nommé vice-président du Fatah.

« Facebook Law »

La fermeture du compte Facebook officiel du gouvernement palestinien intervient à la suite d’une loi votée par Israël connue sous le nom de « Facebook Law ». Sous cette loi, un tribunal israélien est autorisé à donner l’ordre à Facebook de supprimer toute publication considérée comme une « incitation à la violence ».

L’année dernière, le gouvernement israélien avait déposé 158 plaintes pour obtenir la suppression de contenus incitant à la haine sur Facebook. 95% des contenus présents sur Facebook avaient été supprimés par la compagnie et 80% de contenus du même genre avaient été supprimés par YouTube.