Gambie : l’âge limite pour devenir Président du pays est désormais fixé à 65 ans

0
400

Les députés gambiens ont pris ce mardi la décision de fixer l’âge limite pour devenir président de ce pays. Ce mardi, une loi a en effet été introduite au parlement pour empêcher que toute personne âgée de plus de 65 ans ne puisse plus briguer un mandat présidentiel

Les Gambiens veulent redonner vie à un pays qui a souffert de deux décennies de dictature. Et pour ce faire, ils savent qu’ils doivent impérativement consolider les institutions du pays. Après le licenciement d’une haute autorité militaire très proche de l’ex dictateur Jammeh par Barrow, le parlement a pris une mesure symbolique ce mardi sur l’âge limite pour devenir président de la Gambie.

Ce mardi, le parlement gambien a en effet voté une loi interdisant à toute personne âgée de plus de 65 ans de devenir président du pays. Cette décision, nous apprend News24.com, intervient à la suite d’une grosse polémique sur la nomination de Fatoumata Diallo Tambajang, en tant que vice-présidente du pays ce 22 février par Adama Barrow. Cette dernière est âgée de 68 ans.

« L’âge de retraite des juges passe de 70 ans à 75 ans »

D’après News24 qui cite la Constitution gambienne, le vice-président du pays doit être en mesure de remplir les conditions nécessaires exigées pour devenir président. Or, Fatoumata Diallo Tambajang est assez âgée pour remplir ces conditions. Dans la presse, on nous apprend que cet amendement constitutionnel doit être approuvé par Adama Barrow avant qu’elle n’entre en vigueur.

Les députés gambiens se sont également prononcés sur l’âge limite des juges qui passe ainsi de 70 ans à 75 ans. Dans la classe politique, la décision d’augmenter l’âge de retraite des juges est vue de très bon œil. Le ministre de l’Intérieur, Matty Faye, estime que c’est une manière de confier la justice du pays à des juges gambiens « qualifiés, compétents et expérimentés ».