Surpopulation mondiale : Pape François appelle les parents à réduire leur nombre d’enfants

0
903

Le Pape François a exhorté les couples à réduire leur nombre d’enfants afin de lutter contre la surpopulation mondiale. Ses déclarations ont été faites lors d’un panel qui s’est déroulé au Vatican

Le pape François est en guerre contre la surpopulation mondiale. Pour ce faire, il appelle les couples à limiter leurs procréations. C’est ce qui a été révélé par des participants à un panel qui s’est tenu au Vatican ce jeudi et qui portait sur le thème suivant : « comment sauver le monde naturel ? ».

Dans son discours repris par de nombreux médias, le pape a fait savoir à son audience que l’avortement était un crime diabolique avant d’ajouter qu’ « éviter la grossesse n’était pas un acte diabolique ». « Le pape Jean Paul II, un grand homme, dans une situation difficile en Afrique, avait autorisé les sœurs à utiliser des moyens de contraception en cas de viol », souligne pape François.

« Chaque action qui rend la procréation impossible est diabolique »

D’après le média Lifesitenews.com, le panel a été présidé par le botaniste et l’environnementaliste Peter Raven. De nombreuses personnalités du Saint-Siège y avaient participé dont Greg Burke, chargé de presse au Vatican ainsi que des académiciens parmi lesquels Werner Arber, professeur à l’Université de Cambridge.

D’après Lifesitenews, le catéchisme de l’Eglise Catholique déclare que « chaque action qui rend la procréation impossible est intrinsèquement diabolique ». Car d’après le catéchisme de l’Eglise Catholique, ceci détruit l’intégrité d’union et de procréation de l’acte matrimonial. D’après l’Eglise catholique, tout couple qui souhaite retarder la grossesse pour une raison « sérieuse » est autorisé à le faire en ne s’engageant pas à l’acte matrimonial durant la période de fécondité.

Dans son discours Peter Raven a souligné que l’élément central pour régler le problème de la surpopulation mondiale réside dans la « nécessité d’avoir un nombre plus limité de personnes dans le monde ». Lors de son panel, Peter Raven a aussi dénoncé l’inégalité sociale dans un monde où les riches utilisent plus de ressources que les pauvres.