Israël : Netanyahou interdit désormais que les rues du pays portent le nom de Yasser Arafat

1
1086
Palestinian leader Yasser Arafat salutes during a meeting with supporters in his office in the West Bank city of Ramallah 27 September 2004. The Intifada has developed into one of the grimmest chapters in the life of Yasser Arafat, who is confined to his headquarters, showered with death threats and the target of growing calls for reform.AFP PHOTO/JAMAL ARURI

Le premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, a ordonné l’enlèvement d’une plaque de rue portant le nom de Yasser Arafat. Ce samedi, il a clairement fait savoir qu’Israël n’autorisera plus qu’une rue porte le nom de l’ex leader palestinien

Israël ne veut pas que des rues de son Etat portent le nom de Yasser Arafat. C’est Benjamin Netanyahou, premier ministre israélien qui a lui-même annoncé cette décision. La décision intervient à la suite d’un combat mené par un vétéran de l’armée israélienne qui est devenu handicapé.

Le vétéran, du nom de Liran Baruch, avait en effet découvert qu’une rue portait le nom de Yasser Arafat dans le village arabe israélien de Jatt, situé près de Haïfa. La découverte choque le vétéran qui alerte immédiatement le directeur générale de l’organisation non gouvernementale, Im Tirtzu.

« J’ai moi-même été blessé à Kalandia »

Le vétéran confie avoir posté une publication sur Facebook à ce sujet. « Je représente un groupe de personnes qui ont été blessées durant les opérations. J’ai moi-même été blessé à Kalandia. Les autres personnes qui ont posté la publication sont Oran Ohr, ancien officier de la police aux frontières et Rafael Shein qui faisait partie de l’organisation des vétérans Orav Golani », dit Liran Baruch.

L’affaire, relayée par les médias il y a deux jours, suscite une polémique en Israël. Le premier ministre israélien avait fini par en être informé. La réaction de Benjamin Netanyahou ne s’est pas fait attendre. Il a donné l’ordre à son ministre de l’intérieur de ne plus approuver une rue portant le nom de Yasser Arafat.

« Israël n’autorisera plus qu’une rue porte le nom de Yasser Arafat »

« J’ai parlé avec le ministre de l’intérieur Aryeh Deri à ce sujet et Deri m’a fait savoir que le ministère de l’intérieur n’avait pas approuvé cette rue. Israël n’autorisera plus qu’une rue porte le nom de Yasser Arafat, nous travaillerons pour enlever la plaque de cette rue », a déclaré Benjamin Netanyahou.

L’affaire est prise très au sérieux par les autorités israéliennes car, d’après le média israélien Israelnationalnews, ce dimanche le ministre israélien de l’Intérieur, Aryeh Deri, a adressé une lettre au Conseil Régional de Jatt, leur donnant l’ordre d’enlever la plaque de la rue sous 48 heures.

1 COMMENTAIRE