Israël : Liberman propose un échange de populations et provoque la colère des Arabes

0
1855

A quelques heures de l’arrivée de Jason Greenblatt, émission de Donald Trump pour le processus de paix israélo-palestinien, Avigdor Liberman, ministre israélien de la défense, sème une grosse polémique qui choque les Arabes israéliens. Liberman propose un échange de populations

La réaction qui choque. Alors que l’émissaire de Donald Trump pour le processus de paix israélo-palestinien est attendu en Israël ce lundi, Avigdor Liberman, ministre israélien de la défense, jette de l’huile sur le feu. Le ministre israélien estime que toute tentative de solutionner le conflit israélo-palestinien est vouée à l’échec.

Sur sa page Facebook, il dira : « à l’aube d’une nouvelle tentative d’ouvrir des négations diplomatiques entre Israël et les Palestiniens, nous devons tirer les leçons du passé et la première est : toute tentative de solutionner le conflit israélo-palestinien est vouée à l’échec ».

« Il ne peut pas y avoir un Etat palestinien sans Juifs »

Il continue : « le seul moyen d’obtenir une solution durable est à travers l’échange de terres et le transfert de populations dans le cadre d’un accord régional global. Il ne peut pas y avoir un Etat palestinien sans Juifs (100% Palestinien) et en même temps, on demande à Israël d’être un Etat binational avec 22% de Palestiniens », s’énerve-t-il.

Pour le ministre israélien de la défense, la stratégie est la suivante : les régions situées au sud-est de Haïfa comprenant d’importantes populations arabes devraient retourner à la Palestine dans tout accord futur contre le retour des colonies juives en Cisjordanie sous la souveraineté israélienne.

« Liberman, migrant d’origine Moldave »

Se référant à des députés arabes israéliens de la Knesset, Avigdor Liberman ajoutera : « il n’y a aucune raison pour que Sheikh Raed Salah, Ayman Odeh, Bassel Ghattas ou Haneen Zoabi continuent d’être des citoyens d’Israël ». Les propos du ministre ont immédiatement suscité la réaction virulente des députés arabes israéliens.

S’adressant à Avigdor Liberman, Bassel Ghattas traite le ministre israélien de « migrant ». « Il n’y a pas de doute que Liberman, migrant d’origine Moldave, ne comprend pas ce que signifie être né sur sa terre. Dans aucun accord à l’avenir, nous ne permettrons que des colons volent la terre de l’Etat palestinien et nous ne permettrons le racisme abject de personnes telles qu’Yvette ».