Le lobby Juif AIPAC a débloqué 60 000 dollars pour financer le décret anti-musulman de Trump

0
3392

Un média d’investigation américain a fait des révélations de taille ce mercredi 15 mars 2017, affirmant que le MuslimBan, décret signé le 27 janvier 2017 pour interdire l’entrée sur le sol américain à des citoyens de 7 pays musulmans avait été financé par un groupe très proche d’AIPAC, le puissant lobby juif américain

La révélation qui fera couler beaucoup d’encre. Alors que le MuslimBan, ce fameux décret politique très controversé signé par Donald Trump pour interdire l’entrée sur le territoire américain à des citoyens de 7 pays musulmans n’a pas encore fini de faire débat, une autre révélation en rapport avec cette affaire pourrait à nouveau relancer la polémique.

D’après plusieurs médias israéliens dont Haaretz ou encore Jewish Telegraphic Agency, un groupe filial du puissant lobby juif, Comité des Affaires Publiques (AIPAC), a en effet versé un montant de 60 000 dollars à un groupe extrémiste islamophobe. Ce financement entre dans le cadre de la politique de l’AIPAC de contrecarrer l’accord nucléaire iranien.

« 20 millions de dollars pour les besoins de la publicité »

D’après le média Lobelog, le premier à avoir révélé cette affaire, l’argent a été transmis à Center for Security Policy par un groupe appelé Citizens for Nuclear Free Iran. Rappelons que Center for Security Policy est un groupe connu pour ses positions très radicales envers l’Islam et les Musulmans.

Lobelog ajoute que le groupe Citizens For Nuclear Free Iran qui milite pour un Iran sans nucléaire a été créé en 2015 par AIPAC. L’unique mission du groupe a été « de sensibiliser le public sur le danger de l’accord nucléaire signé en 2015 entre l’Iran et le groupe des 5+1 ». La mission du groupe a été confirmée par Patrick Dorton, président de Citizen For Nuclear free Iran dans une interview qu’il avait accordée à New York Times.

Dans l’interview, Patrick Danton avait en effet révélé qu’un montant de 20 millions de dollars était alloué au groupe pour les besoins de la publicité dans 40 Etats américains. Dans les documents du groupe, l’on pouvait en effet voir qu’AIPAC a en effet dépensé 18 millions de dollars pour toute dépense en lien avec la publicité, 8,35 millions de dollars pour les appels téléphoniques et 58 200 dollars pour les besoins de l’enquête.

« 60 000 dollars »

Lobelog confirme que le groupe Citizens For Nuclear Free Iran a en effet versé 60 000 dollars à un groupe dont le numéro d’identification fiscal est le suivant : 52-1601976. Ce numéro n’est autre que celui de Center For Security Policy, un groupe adepte des théories conspirationnistes sur les musulmans et qui affirme vigoureusement que le gouvernement américain est infiltré par des partisans des Frères Musulmans.

En effet, le groupe Center For Security Policy est sous la direction de Frank Gaffney qui accuse Sukhail Khan, un proche du président George Bush d’être un membre des Frères Musulmans qui complote pour infiltrer le gouvernement américain. Lobelog ajoute que Frank Gaffney et Kellyane Conway, conseillère en communication de Trump, ont largement participé à instaurer le MuslimBan, décret signé par Trump pour interdire les citoyens de 7 pays musulmans d’entrer aux Etats-Unis.

« Un sondage peu fiable »

Lobelog ajoute par ailleurs qu’en 2015, Gaffney avait commandé un sondage auprès d’un institut appartenant à Kellyane Conway sur les attitudes des Musulmans. Publié en 2015, le sondage avait prouvé que 51% des Musulmans vivant sur le sol américain « étaient d’accord que les Musulmans devraient choisir d’être gouvernés selon la Charia ».

Les méthodes du sondage ont été jugées « peu fiables ». L’entreprise qui l’avait mené avait fini par reconnaître que l’échantillon n’était pas représentatif. Mais, cela n’a pas empêché Trump de citer les conclusions de ce sondage lors de son discours du 7 décembre 2015 dans lequel il appelait à une « fermeture totale » des frontières américains aux Musulmans.

Pour lire les révélations originales de Lobelog, cliquez ici : Lobelog

Pour l’interview de Frank Gaffney à New York Times, cliquez ici : Frank Gaffney

Pour lire le document original sur les dépenses de Citizen For a Nuclear Free Iran, cliquez ici : document