Les Etats-Unis s’apprêtent à frapper la Corée du Nord, le Japon prépare sa population

0
29765

Les Etats-Unis, par la voix de son secrétaire d’Etat, ont clairement annoncé que « toutes les optons étaient sur la table » pour enrayer la menace nord-coréenne. Pendant ce temps, le Japon mène sa première opération d’évacuation dans une école en cas d’attaque nucléaire en provenance de Pyongyang

Les Etats-Unis s’attendent à tout pour contrer la menace nord-coréenne. Ce vendredi, le secrétaire d’Etat américain, Rex Tillerson,  a fait savoir que « toutes les options étaient sur la table » pour faire face à Pyongyang, même si les Etats-Unis privilégient en ce moment une solution pacifique.

« Nous ne voulons certainement pas que les choses se transforment en un conflit militaire, nous sommes très clairs là-dessus dans notre communication. Mais, évidemment, si la Corée du Nord prend de mesures qui menacent les forces sud-coréennes et nos forces, alors ces mesures recevront une réponse appropriée », a déclaré Rex Tillerson, dans une conférence de presse à Seoul où il a rencontré Yun Byung-se, ministre sud-coréen des Affaires étrangères.

« Cette option est sur la table »

Le secrétaire d’Etat américain ajoute : « si la Corée du Nord élève la menace de son programme nucléaire à un niveau que nous estimons exige une action, cette option est sur la table ». Durant la conférence de presse, Rex Tillerson a souligné qu’il espérait une réponse de la Corée du Nord aux sanctions qui lui sont infligées avant que l’hypothèse d’une action militaire ne devienne sérieuse.

D’après Washington Post, les déclarations de Rex Tillerson ont été faites après une visite qui l’a mené à la zone démilitarisée qui sépare les deux pays. A cet endroit, précise Washington Post, le secrétaire d’Etat américain s’est trouvé en face-à-face avec les soldats nord-coréens qui se tiennent de l’autre côté de la ligne jaune qui marque la frontière entre les deux pays.

« Le Japon se prépare à tout »

Il est important de souligner que la Corée du Nord est l’un des épineux dossiers de l’administration Trump. Le 2 mars, Wall Street Journal avait d’ailleurs révélé que l’administration Trump envisageait sérieusement de mener une action militaire contre Pyongyang. Les autorités américaines devaient mettre sur la table toutes les options avant d’en informer le président.

Face à la menace de plus en plus pressante d’une attaque nucléaire du régime nord-coréen, le Japon se prépare au pire. Ce 17 mars, le média japonais, Asahi.com, nous a appris que la première opération d’évacuation a été menée dans une école élémentaire située à Oga. Cette opération devra permettre de se préparer à une toute attaque nucléaire en provenance Pyongyang.