Un colonel de police burundais a été retrouvé mort

0
175

Le cadavre du colonel Charles Ndihokubwayo a été retrouvé « dans la cour intérieure (de l’église) de la paroisse St Joseph de Ngagara », un quartier situé dans le nord de la capitale, a indiqué M. Nkurikiye sur son compte Twitter. « Une enquête (est) en cours », a-t-il ajouté, sans donner plus de précisions sur les causes et circonstances du décès. Le corps du colonel Ndihokubwayo, qui était de garde samedi au Centre d’instruction de Mitakataka (province de Bubanza, ouest), où il était affecté, a été retrouvé lundi matin, selon un proche de la famille. Dans un incident distinct, le corps d’un homme non identifié « portant une blessure à la tête et une autre sur le côté » avait été découvert dimanche sur la colline de Mpehe, dans la province de Muramvya (centre), selon une source policière et des témoins. « Nous sommes très préoccupés par la recrudescence depuis quelques mois du phénomène de cadavres de personnes tuées violemment qu’on retrouve jetés un peu partout dans le pays », a dénoncé auprès de l’AFP Anschaire Niyobamye, le président de la ligue Iteka (Dignité). Iteka, la principale ligue des droits de l’Homme au Burundi, interdite depuis début janvier, dit avoir recensé « 22 cadavres découverts en janvier, 17 en février et 24 au cours des trois premières semaines de mars ».