La Pologne accuse la Russie d’avoir tué l’ex président polonais Lech Kaczynski, mort en 2010

0
940

Ce lundi 3 mars 2017, les autorités polonaises ont accusé la Russie d’avoir provoqué le crash d’avion dans lequel est mort le président polonais Lech Kaczynski et d’importantes personnalités du gouvernement. Les faits s’étaient déroulés en 2010

La Pologne accuse la Russie d’avoir provoqué le crash d’avion dans lequel est mort l’ex président polonais Lech Kaczynski. C’est du moins que ce que révèlent les résultats de l’enquête pilotée par le ministre polonais de la Justice, Marek Pasionek. D’après le média polonais Thenews.pl, les enquêteurs accusent deux contrôleurs aériens et une troisième personne qui travaillait depuis le centre de contrôle de l’aéroport de Smolensk, à l’Ouest de la Russie, d’avoir causé le désastre.

En marge d’une conférence de presse tenue ce lundi, le ministre polonais dira : « toutes les preuves ont été rassemblées et ont été obtenues dans le cadre de l’enquête, ceci a mené les enquêteurs à accuser les contrôleurs aériens ainsi qu’une troisième personne travaillant depuis le centre de contrôle ».

« Il est impossible d’être d’accord avec de telles conclusions »

Les accusations aussitôt faites, la Russie a immédiatement démenti. D’après l’agence de presse russe Tass, le Kremlin est en total désaccord avec les conclusions du rapport de l’enquête menée par la justice polonaise. « Il est impossible d’être d’accord avec de telles conclusions », a martelé le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov.

Il convient de rappeler que le crash de l’avion présidentiel s’était produit le 10 avril 2010. Le crash avait fait 96 morts dont de nombreuses personnalités politiques polonaises. Les premières conclusions avaient souligné des erreurs du côté polonais, mais aussi de la part de l’équipe du centre de contrôle russe de l’aéroport militaire de Smolensk où le crash a eu lieu. La Russie, pour sa part, avait jeté toute la responsabilité sur le dos des autorités polonaises.

« Une cérémonie d’hommage aux victimes tenue ce lundi »

Une nouvelle enquête sur ce crash avait alors été ouverte en 2015 après l’arrivée au pouvoir du parti polonais Droit et Justice en fin 2015. Une fois arrivées au pouvoir, les nouvelles autorités politiques polonaises avaient remis en cause les conclusions d’un rapport d’enquête mené durant le précédent gouvernement selon lesquelles le crash n’était qu’un accident.

Les accusations faites ce lundi interviennent au moment où la Pologne commémore le 7ème anniversaire de la catastrophe. Une cérémonie d’hommage aux victimes organisée par le ministère de la Culture a été tenue au palais présidentiel.