Exclusive : Bachar traite Erdogan de « criminel » et accuse Israël de soutenir les terroristes

0
6863
A handout picture released by the official Syrian Arab News Agency (SANA) on October 6, 2016 shows Syrian President Bashar al-Assad speaking during an interview with Denmark's TV2 channel. / AFP PHOTO / SANA / -

Le président syrien, Bachar al-Assad, a accordé une interview exclusive à un média croate publiée ce jeudi 6 avril 2017 par l’agence de presse syrienne, Sana

48 heures après l’attaque chimique de Khan Sheikhoun attribuée aux forces syriennes fidèles au gouvernement syrien, Bachar al-Assad, président de la Syrie, a accordé une interview au journal croate, Vecernji publiée ce jeudi sur le site officiel de l’agence syrienne de l’information Sana. Dans son interview, l’homme fort de Damas espère une résolution du conflit dans les années à venir.

Sur la question du journaliste de savoir s’il y a une lueur d’espoir après six ans de conflit, Bachar al-Assad rétorque : « bien sûr, car sans espoir ni le pays, ni le peuple, ni l’Etat ne peuvent tenir six ans d’une guerre extrêmement féroce soutenue par des dizaines de pays de la région et de pays occidentaux. Sans espoir, il n’y aurait même pas de volonté ».

« Les pays occidentaux ne combattent pas le terrorisme »

Le président syrien est également revenu sur les négociations en cours avec l’opposition syrienne à Astana et à Genève. Sur la question de savoir pourquoi il négocie avec elle, il répond : « parce qu’au début, beaucoup ne croyaient pas que ces groupes voulaient déposer les armes (…). Nous avons entamé des négociations pour montrer que ces groupes ne veulent pas une résolution politique ».

Bachar al-Assad ne mâche pas ses mots. Il accuse l’Occident de soutenir les terroristes. « (…) Les pays occidentaux qui ont déclaré la guerre contre le terrorisme le soutiennent toujours. Ils ne le combattent pas. Il est seulement utilisé au nom de la consommation locale. Ils utilisent le terrorisme comme une carte pour réaliser leurs différents agendas politiques », souligne-t-il.

« En gros, seule l’armée syrienne combat le terrorisme »

Le président syrien est droit dans ses bottes. Selon lui, seule l’armée syrienne et les forces alliées combattent le terrorisme en Syrie. « En gros, seule l’armée syrienne combat le terrorisme. Ce n’est pas juste une simple déclaration. Les faits sur le terrain le prouvent. (…) Il y a toutefois un soutien des alliées, que ce soit la Russie, l’Iran ou le Hezbollah libanais ».

Interrogé sur le nombre de terroristes venant des Balkans et combattant en Syrie, Bachar al-Assad en profite pour s’attaquer à Tayyip Erdogan, président de la Turquie, qu’il traite de « criminel » et qu’il accuse ouvertement de « créer toutes les conditions nécessaires pour soutenir et renforcer la présence de ces terroristes en Syrie ».

« Ils veulent des Etats satellites qui mettent en place leurs politiques »

Sur la raison qui pousse l’Occident à vouloir faire tomber son gouvernement, Bachar al-Assad dira : « la raison est vieille, simple et claire. Ces pays occidentaux, dirigés par les Etats-Unis, en partenariat avec la Grande-Bretagne et la France et malheureusement quelques pays européens qui n’ont pas un passé colonial, n’acceptent pas les Etats indépendants et n’acceptent pas les relations d’égal à égal. Ils veulent des Etats satellites qui mettent en place leurs politiques ».

Il poursuit : « (…) ils veulent que nous agissions pour leurs intérêts et pas pour les nôtres. C’est pour cela que nous sommes en état de conflit avec ces Etats sur nos intérêts. Par exemple, nous voulons un processus de paix, ils veulent la soumission à la place de la paix. Ils veulent que nous ayons la paix sans droits, ce qui n’est pas raisonnable. Ils veulent que nous abandonnions notre souveraineté, nos droits qui sont reconnus par le droit international, les résolutions du Conseil de Sécurité (…) ».

« Beaucoup d’Etats du Golfe sont des Etats satellites »

Bachar al-Assad s’est également durement attaqué aux pays du Golfe qui, selon lui, financent le terrorisme. « Beaucoup d’Etats du Golfe sont des Etats satellites. Certains d’entre eux disent : ‘nous vous soutenons’, mais ils ne peuvent pas le dire publiquement. ‘Nous souhaitons votre victoire dans votre guerre (…)’, mais en public ils disent tout le contraire, parce qu’ils sont soumis aux Etats occidentaux. Beaucoup d’Etats du Golfe, ou même tous, ont été créés par les Britanniques en un moment donné et ont été transmis aux Américains plus tard ».

Sur la présence de troupes américaines en Syrie, Bachar al-Assad ne recule devant rien. Il maintient sa position qu’il s’agit de forces d’occupation. « Bien sûr, toute intervention, même avec un seul soldat, sans l’aval du gouvernement syrien, est une invasion dans tous les sens du mot. Et toute intervention, aérienne ou toute autre, est une intervention illégitime et une agression faite à la Syrie », martèle-t-il.

« Israël soutient les terroristes »

Sur la présence américaine en Syrie, Bachar estime que les Etats-Unis cherchent à créer le bordel. « La politique américaine consiste à créer le chaos dans différentes parties du monde et à créer des conflits entre les pays. Ceci n’est pas nouveau. Cela se passe depuis des décennies, mais sous différentes formes. (…) Ceci est une vieille politique », confie-t-il.

Sur la question d’une éventuelle guerre entre Israël et la Syrie, Bachar al-Assad dira : « se préoccuper d’une guerre contre Israël est irréaliste parce que la réalité est que nous vivons cette guerre. (…) On peut assumer carrément que les terroristes se battent pour Israël. Même s’ils ne sont pas une armée israélienne régulière, ils se battent pour Israël. (…) Israël soutient les terroristes où que se trouvent les forces syriennes. Israël attaque d’une manière ou d’une autre pour apporter de l’aide aux terroristes ».

Pour lire l’intégralité de cette interview, cliquez ici : Sana.sy