La Corée du Nord prévient les Etats-Unis qu’elle répondra à toute attaque militaire

0
1350

La Corée du Nord se dit prête à réagir si jamais les Etats-Unis venaient à frapper le pays. Ces menaces interviennent trois jours après un important déploiement militaire américain vers la péninsule de Corée

La Corée du Nord menace l’Amérique du Nord. Pyongyang menace en effet de recourir à des actions militaires  si jamais les Etats-Unis renforcent une nouvelle fois leur présence militaire au niveau de la péninsule coréenne. Dans un communiqué de presse publié par l’agence nord-coréenne, le ton monte.

« Nous tiendrons les Etats-Unis entièrement responsables des conséquences catastrophiques qui seraient causées par ces actions scandaleuses », précise le communiqué signé par le Ministère nord-coréen des Affaires étrangères. Dans un autre communiqué, on pouvait lire : « ceci montre que les décisions dangereuses des Etats-Unis d’envahir la Corée du Nord ont atteint une phase grave ».

« La Corée du Nord réagira à toute sorte de guerre voulue par les Etats-Unis »

Le communiqué poursuit : « Si les Etats-Unis osent adopter une action militaire, appellent à mener une attaque préemptive, alors la République de la Corée du Nord est prête à réagir à toute sorte de guerre voulue par les Etats-Unis ». Les menaces de Pyongyang interviennent trois jours après un déploiement militaire américain vers la péninsule coréenne.

En effet, ce 8 avril 2017, la marine américaine a ordonné le déploiement de porte-avions américains dans le pacifique ouest. Dans la presse américaine, on a précisé que les porte-avions avaient reçu l’ordre d’annuler une visite prévue en Australie pour se diriger vers les eaux coréennes. Une décision que l’administration Trump justifie par les récents lancements de missiles de la Corée du Nord.

« En un moment donné, une réponse sera prise »

Il est important de souligner que la Corée du Nord reste un sujet de préoccupation majeur pour l’administration Trump. Dans une interview accordée à ABC, Rex Tillerson, secrétaire d’Etat américain, a été très clair. « Si vous violez les accords internationaux, si vous ne respectez pas vos engagements, si vous devenez une menace pour les autres, en un moment donné, une réponse sera prise », déclarait-il sans toutefois mentionner la Corée du Nord.

Dans la classe politique américaine, le désespoir de stopper le programme nucléaire nord-coréen gagne du terrain. Certaines hautes autorités des services de renseignements américains estiment qu’il faut désormais passer à l’action. Tel est l’avis de Michael Hayden, ex patron de la CIA et de la NSA.