Russie : Poutine veut appliquer la déchéance de nationalité pour les terroristes russes

0
616

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé ce mardi 11 avril 2017 que la Russie prévoit d’appliquer la déchéance de nationalité à l’encontre de tous les citoyens russes affiliés au groupe Etat Islamique

La Russie envisage de déchoir de leurs nationalités les citoyens russes ayant des liens avec le groupe terroriste, Etat Islamique. L’information a été confirmée par le média russe The Moscow  Times qui précise que l’annonce a été faite par Vladimir Poutine, président russe, lors d’une interview accordée à la chaîne russe, Mir 24.

D’après The Moscow Times, Vladimir Poutine a fait savoir que les autorités trouveront un moyen de contourner la Constitution russe qui interdite qu’un citoyen du pays soit déchu de sa nationalité. D’après Poutine cité par The Moscow Times, les binationaux ainsi que les personnes ayant obtenu la nationalité au courant de leur vie seront principalement visés.

« La menace terroriste est une menace grande et réelle »

Dans l’interview, Poutine dira : « selon la Constitution russe, nous ne pouvons déchoir personne de sa nationalité. Mais, nous pouvons supprimer les décisions importantes qui ont servi de base ayant permis à ces personnes d’avoir obtenu la nationalité. Nous consulterons nos avocats et je pense qu’une décision dans ce sens sera prise dans un futur proche ».

Dans son interview, Vladimir Poutine reconnaît que la menace terroriste est grande. « La menace terroriste est une menace grande et réelle. Nous le savons, nous sommes conscients de l’ampleur de cette menace et nous devons tout faire pour la limiter », a dit le président russe.

« Environ 4 000 combattants de Daech sont citoyens russes »

Dans la presse russe, l’on affirme que la décision de Vladimir Poutine de déchoir de leurs nationalités les combattants russes liés aux mouvements terroristes intervient quelques jours après les attentats de Saint-Pétersbourg en Russie dont le principal suspect,  Akbarzhon Dzhalihov est un citoyen russe.

L’annonce de cette décision intervient au moment où la Russie, très impliquée dans le conflit syrien, mène une guerre sans merci contre les groupes terroristes qui posent une sérieuse menace à la stabilité de l’Europe. Cette menace est d’autant plus sérieuse pour la Russie qu’environ 4 000 combattants de Daech sont citoyens russes. Les terroristes menacent d’ailleurs de s’en prendre à la Russie pour son soutien au gouvernement de Bachar al-Assad.