Exclusive : les Etats-Unis ont largué la plus puissante bombe non nucléaire en Afghanistan

0
925

Les Etats-Unis ont largué ce jeudi 13 avril 2017 la plus puissante bombe non nucléaire en Afghanistan

L’administration Trump ne cesse de surprendre le monde. Quelques jours après avoir frappé la Syrie et après avoir ordonné le déploiement de porte-avions vers la péninsule coréenne, ce jeudi elle fait à nouveau parler d’elle. Les Américains ont en effet frappé l’Afghanistan avec une bombe GBU-43.

D’après Los Angeles Times, il s’agit de la plus puissante bombe non nucléaire. La bombe a visé une grotte et un tunnel utilisés par les combattants islamistes dans l’est de l’Afghanistan. D’après NBC News qui cite des sources militaires, c’est la première fois que cette bombe est utilisée en guerre.

« Les Etats-Unis prennent la lutte contre le terrorisme très au sérieux »

L’information a été confirmée par la Maison Blanche dont le chargé de presse Sean Spicer a fait savoir que la bombe GBU-43 a été utilisée aux environs de 7 h du matin. Sean Spicer parle d’une bombe « large et puissante ». Le chargé de presse ajoute : « les Etats-Unis prennent la lutte contre le terrorisme très au sérieux ».

CNN a fourni plus de détails précisant que la bombe a été larguée par avion militaire MC-130 sous les commandements des Forces Spéciales Américaines. Pour le moment, l’heure est au bilan. Les autorités militaires américaines cherchent à savoir combien de combattants terroristes ont péri lors de cette attaque.

« Ceci est la munition idéale pour réduire ces obstacles et garder l’élan de notre offensive », affirme le Général John W. Nicholson, commandant des forces américaines en Afghanistan. Cette attaque intervient quelques heures après la mort de Mark R. De Alencar, soldat américain âgé de 37 ans. Il a été tué dans la province afghane de Nangarhar.

« La bombe contient plus de 18 700 kg d’explosives »

Il convient de souligner que la bombe GBU-43 a été développée en 2002. D’après un communiqué de presse de l’Air Force américain, repris par Los Angeles Times, cette bombe a été développée « pour mettre la pression sur l’ancien dictateur irakien Saddam Hussein afin qu’il arrête ses exactions ou qu’il quitte le pays ». La bombe contient plus de 18 700 kg d’explosives et mesure 30 mètres de long. Elle a été testée à Eglin Air Force Base à Floride.

Rappelons que le président Trump qui a été officiellement investi en tant que président des Etats-Unis ce 20 janvier 2017 prend très au sérieux la lutte contre le terrorisme et veut remettre le monde à l’ordre. Cette semaine, il a fait parler de lui en frappant le gouvernement de Bachar al-Assad qu’il accuse d’avoir mené une attaque chimique sans fournir aucune preuve probante. Il envisage aussi de s’attaquer à la Corée du Nord pour l’empêcher de développer un programme nucléaire.